retour à la page précédente

Multiplex Gasfernzünder

Multiplex Gasfernzünder

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    Longtemps l’Allemagne, pourtant terre de naissance de l’imprimerie et de la lithographie, n’a vu dans l’affiche qu’un simple moyen de reproduction stéréotypé, refusant à son concepteur toute liberté créatrice. Hans Sachs, collectionneur et fondateur de la revue Das Plakat [i.e. [...]

    [+]

    Longtemps l’Allemagne, pourtant terre de naissance de l’imprimerie et de la lithographie, n’a vu dans l’affiche qu’un simple moyen de reproduction stéréotypé, refusant à son concepteur toute liberté créatrice. Hans Sachs, collectionneur et fondateur de la revue Das Plakat [i.e. L’Affiche] publiée entre 1910 et 1924, le regrette : « Ici règnent encore les préjugés du bourgeois contre l’artiste et de l’artiste contre le bourgeois. Car le fabricant bourgeois pense aussi peu à faire vanter ses produits par un artiste « écervelé » (ce que le lithographe fait bien sûr de manière beaucoup plus belle et sérieuse) qu’un artiste de ce temps ne dégrade son pinceau pour des buts profanes. » Il faut attendre le début des années 1890, et surtout l’affiche Simplicissimus de Thomas Theodor Heine pour la revue satyrique éponyme pour que soit ébranlé en 1896 cet immobilisme esthétique. Fritz Rehm est l’un de ces artistes révolutionnant l’affiche allemande, longtemps demeurée figée dans un conservatisme frileux. Avec ses aplats colorés recréant à merveille une ambiance nocturne, cette affiche pour une entreprise d’éclairage au gaz de Berlin se veut résolument moderniste, jusque dans l’inventive typographie formant le titre et reproduisant des ampoules liées par des courants électriques. L’homme à la mise élégante n’est pas sans évoquer, avec ses moustaches, barbiche et oreilles pointues, Méphistophélès, démon tentateur issu du Faust de Goethe et mis en opéra par Charles Gounod. Faut-il y voir un hasard, dans ce contexte allemand, ou plutôt un pied-de-nez, lorsqu'une des significations proposées pour le nom du personnage est "n'aimant pas la lumière", d'après le Dictionnaire étymologique des noms d'homme et de dieux d'André Cherpillod ? Depuis son atelier de Munich, Rehm s’inscrit comme l’un des représentants de l’Art nouveau allemand, le Jugendstil, et de sa traduction dans le genre de l’affiche, le Plakatstil (« Style affiche »).

    réduire

    Multiplex Gasfernzünder par Rehm, Fritz, 1871-1928
    Bibliothèque municipale de Lyon (AffP0140)

    Droit d'utilisation : Domaine public, Licence Ouverte-Open Licence

    Retour