retour à la page précédente

La Goulue

La Goulue

Ajout à votre bibliothèque

Pour pouvoir ajouter ce document à votre bibliothèque numérique, vous devez avoir un compte numelyo.

Créez ou connectez-vous à votre compte

L'inscription est gratuite et vos données personnelles ne seront en aucun cas communiquées à des tiers ou utilisées à des fins commerciales.


Fermer

Téléchargement

Nous vous proposons de télécharger :

  • Télécharger le document
  • Fermer

    Partager


    Lien permanent vers cette page

    Partagez cette page sur les réseaux sociaux



    Fermer

    Contactez-nous



    Fermer

    aidez-nous à décrire ce document !

    Si vous pouvez nous apporter des précisions concernant une date, un lieu, les circonstances ou les personnes représentées, indiquez-les dans ce formulaire.

    N'hésitez pas à nous laisser votre nom et e-mail, ils ne seront pas rendus publics.

    Merci !



    Fermer

    Poser une question

    Si vous le souhaitez, vous pouvez poser une question relative à ce document aux bibliothécaires.

    Le service du "Guichet du Savoir" est chargé d'y répondre en moins de 72 heures.

    Rendez-vous sur www.guichetdusavoir.org pour poser votre question.

    Fermer

    La Goulue, Louise Weber de son véritable nom, reste pour toujours indissociable du Moulin Rouge, du french-cancan et de la butte Montmartre. Née à Clichy en 1866 dans un milieu populaire, elle se retrouve sans père ni mère à l’âge de huit ans. Recueillie par son oncle, elle découvre quelques [...]

    [+]

    La Goulue, Louise Weber de son véritable nom, reste pour toujours indissociable du Moulin Rouge, du french-cancan et de la butte Montmartre. Née à Clichy en 1866 dans un milieu populaire, elle se retrouve sans père ni mère à l’âge de huit ans. Recueillie par son oncle, elle découvre quelques années plus tard le monde de la nuit parisienne tandis qu’elle exerce de petits métiers, étant à l’occasion blanchisseuse mais aussi modèle pour les peintres et photographes. Ses prestations dans de petits bals de banlieue la font remarquer et elle débute vers 1885 comme danseuse de cancan au Moulin de la galette et à l'Élysée-Montmartre. Elle subjugue les spectateurs par le tourbillon de ses jupes à volants laissant entrevoir sa culotte. Sa souplesse et son énergie lui permettent de faire mettre chapeau bas aux messieurs de la seule pointe du pied. Elle gagne son surnom par son habitude à vider les verres des clients, au gré de son passage de table en table. Vedette du Moulin Rouge à partir de 1889, elle y forme l’année suivante un couple dansant avec Valentin le Désossé, de son vrai nom Edme Etienne Jules Renaudin (1843-1907). Fils d’avocat, d’abord marchand de vin, ce dernier devient danseur et contorsionniste en raison de ses capacités particulières dues à une maladie génétique se caractérisant par une très grande élasticité de la peau et du corps. Dans cette très célèbre affiche dessinée pour le Moulin Rouge, Toulouse-Lautrec les représente tous deux dans leur danse du « chahut ». Les silhouettes des spectateurs au fonds de la salle ne sont pas toutes anonymes : on y reconnaît dans l’aplat noir le profil de Gabriel Tapié de Céleyran, le chapeau de Jane Avril et les moustaches de Warrener, autres figures de la nuit parisienne. La Goulue dans son exercice favori de cancan endiablé retient l’attention du spectateur de l’affiche, l’œil étant attiré par la masse blanche du jupon. C’est pourtant la seule partie de l’affiche à n’avoir reçu aucun traitement graphique mis-à-part quelques traits noirs, l’aplat blanc étant obtenu par la mise « en réserve » du papier laissé vierge de toute couleur. Avec le contraste produit avec les autres aplats et la finesse du crachis utilisé pour la silhouette de Valentin au premier plan et le fond de la salle, cette technique nous révèle la pleine maîtrise de la lithographie par un Lautrec au sommet de son art. La Goulue délaissa le monde de la danse pour devenir dompteuse aux côtés de son mari Joseph-Nicolas Droxler, épousé en 1900, avant de finir sa vie dans un relatif anonymat quelques trente années plus tard.

    réduire

    La Goulue par Toulouse-Lautrec, Henri de, 1864-1901
    Bibliothèque municipale de Lyon (AffG0042)

    Droit d'utilisation : Domaine public, Licence Ouverte-Open Licence

    Retour