[ZAC de la Villardière : immeuble de bureaux (maquette)]

[ZAC de la Villardière : immeuble de bureaux (maquette)]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0901 FIGRPTL0259 02
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 18 x 24 cm (épr.)
descriptionAdresse : immeuble de bureaux, 90 rue Paul-Bert, Lyon 3e.
historiqueCréé le 28 octobre 1985 et approuvé à l'automne 1986 dans son aspect théorique, le chantier d'aménagement de la Z.A.C. de la Villardière est confié par voie de convention à l'OPAC du Rhône. Ce dernier est mené à bien en deux étapes principales, au sud-est du quartier Paul-Bert, sur deux masses délimitées par les rues Garibaldi, des Rancy, André-Philip et Paul-Bert : une première tranche située le long de la rue Paul-Bert, livrée à son terme au secteur tertiaire et dont la date de commencement des travaux est fixée au début de l'année 1988, et une seconde tranche, axée en façade de la rue André-Philip, à vocation purement résidentielle, dont le premier coup de pioche doit être donné au plus tard au printemps de cette même année. La Z.A.C. de la Villardière, dont l'Office public d'aménagement et de construction du Rhône est l'aménageur, pour le compte du groupement d'investissements messin "Uniblor", se caractérise par une architecture forte, dont les hauteurs de bâtiment, définies par le plan d'occupation des sols, sont de 19 mètres sur la rue André-Philip et de 25 mètres pour le reste de l'édifice. La surface en sera d'environ 15.000 mètres carrés de plancher répartis équitablement entre les zones d'habitation et celles de bureaux et de commerces. Un traitement paysagé complètera le coeur de l'îlot dont les immeubles existant le long des rues des Rancy et Garibaldi ne sont pas concernés par le projet. Enfin, un parking souterrain de 236 places, accessible depuis la rue des Rancy, sera également aménagé. Oeuvre de l'architecte Richard Plottier, l'ensemble intègrera en outre la reconversion en voie piétonne de la rue de la Villardière dont le nom, appliqué à l'ensemble du projet, subsistera par ce biais. Déclassée, elle irriguera alors le centre de l'îlot, permettant le maintien d'une liaison entre la rue Paul-Bert et la rue des Rancy. Entrée dans une phase active de réalisation en août 1987, la Z.A.C. de la Villardière se poursuivra jusqu'en 1997 pour offrir au final 15.506 mètres carrés se répartissant de la manière suivante : 6.672 mètres carrés de bureaux, 8.417 mètres carrés de logements, 417 mètres carrés de commerces.
historiqueLa pose de la première pierre du bâtiment "La Villardière" a eu lieu le 19 octobre 1987, en présence de Francisque Collomb, député-maire de Lyon, Simone André, adjointe au maire, Jean Flacher, maire du 3e arrondissement, Richard Plottier, architecte de l'édifice, et les représentants du constructeur Uniblor et de l'Office public d'aménagement et de construction du Rhône (OPAC), instigateur de l'opération.
note bibliographique"ZAC de la Villardière : le premier pas" / L. Th. in Lyon Matin, 25 août 1987. - "Avec la Villardière, la Part-Dieu rentre en ville" in Lyon Figaro, 8 septembre 1987, p.8. - "Aménagement de la Villardière : le futur, première pierre" in Lyon Figaro, 20 octobre 1987. - "Première pierre pour la Villardière : riche rime pour une ZAC attendue" / L. Th. in Lyon Matin, 21 octobre 1987, p.14. - Dossier d'achèvement de la ZAC de la Villardière (Lyon 3e). Délibération de la Communauté urbaine de Lyon no. 1997-1889.

Retour