[Rassemblement des Arméniens de Rhône-Alpes]

[Rassemblement des Arméniens de Rhône-Alpes]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0917 FIGRPT0190B 01
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 15 x 20 cm (épr.)
historiqueIls étaient quelques centaines à se réunir sur la place Bellecour, le 12 mars 1987, dans l'après-midi. Quelques centaines d'Arméniens, représentants de la Diaspora dans toute la région Rhône-Alpes. Des délégations venues de Décines, Valence, Vienne ou Saint-Etienne, banderoles sous le bras, pour témoigner de leur solidarité envers leurs frères du Haut-Karabakh, en URSS. C'est à Soumgaït, dans cette région du Caucase coincée entre les républiques d'Arménie et d'Azerbaïdjan, que de violents affrontements intercommunautaires ont fait officiellement trente-trois morts, les 27 et 28 février. Les Arméniens, majoritaires sur les Azéris dans le Haut-Karabakh, demandent le rattachement de la région à l'Arménie soviétique. Ce même jour, Mgr Norvan Zakarian, évêque des Arméniens de Lyon et de la région, a demandé à tous les Arméniens de témoigner de leur solidarité "sans aucune marque d'hostilité envers tel ou tel peuple". Après avoir critiqué l'attitude des autorités locales, il a lancé un appel aux dirigeants de l'Union soviétique qui devraient, selon lui, "donner satisfaction aux exigences légitimes du Karabakh et faire triompher le droit". Charles Hernu assistait au rassemblement, ainsi que Camille Georges, maire du 2e arrondissement. Source : "Les Arméniens de la région jouent la solidarité" in Lyon Figaro, 14 mars 1988, p.4.

Retour