[Restauration de la fresque de Cruet]

[Restauration de la fresque de Cruet]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0759 FIGRPT0223 01
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 20 x 15 cm (épr.)
historiqueA Vivy, tout près de Saumur, dans l'ancienne ferme transformée en atelier, un homme s'emploie à faire revivre les fresques de Cruet : Serban Angelescu, né en Roumanie, l'un des quelques spécialistes français dans la restauration des fresques murales. C'est en effet à Bucarest que Serban, jeune étudiant, se passionne pour la peinture et le patrimoine de son pays. Il a de qui tenir : sa mère est architecte des Monuments historiques. Il suivra la filière artistique. "J'ai appris le métier de restaurateur de peintures murales dans les monastères du Nord de la Moldavie. Il y a là de pures merveilles, des peintures absolument admirables, tant intérieures qu'extérieures". Seulement voilà, le gouvernement communiste de Causescu se révèle insensible en matière d'art. Pire, après le tremblement de 1976, il prend prétexte des lézardes pour jeter à bas nombre d'églises. Fresques comprises. Le service des Monuments historiques qui a protesté est supprimé, Serban Angelescu perd sa place, vivote en restaurant des icônes, puis décide de fuir pour la France. Marié en France, installé sur les bords de la Loire, Serban Angelescu force, par ses compétences, les portes du petit cénacle des restaurateurs français de fresques murales. Son principal chantier ? L'abbaye Saint-André de Lavaudieu, en Haute-Loire, où il a remis au jour des merveilles d'art roman. Source : "La passion Angelescu" / G.C. [Gérard Corneloup] in Lyon Figaro, 23 avril 1988, p.59.
note à l'exemplairePhotographie attribuée Jean-Marie Huron.
note bibliographiqueFresques et peintures murales en pays de Savoie / [sous la dir. de] Dominique Peyre et André Palluel Guillard, 1988 (BM Lyon, B 031450). - Peintures médiévales de Cruet / Chantal Fernex de Mongex et Dominique Richard, 1990 (BM Lyon, B 033343).

Retour