[1re Biennale d'art contemporain de Lyon (1991)....

[1re Biennale d'art contemporain de Lyon (1991). Installation d'une oeuvre d'Erik Dietman]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPT0227A 05
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 18 x 24 cm (épr.)
descriptionSur la gauche, Erik Dietman.
historiqueA l'abri des regards, la Biennale d'art contemporain de Lyon se pare. Sur le thème "l'amour de l'art", elle regroupera, du 1er septembre au 13 octobre 1991, 69 artistes français dispersés à la Halle Tony-Garnier, l'ELAC et le musée d'Art contemporain. L'ensemble étant orchestré par Thierry Raspail et Thierry Prat, les fondateurs d'Octobre des arts à Lyon. Chacun des artistes bénéficiera d'un espace de 120 mètres carrés de liberté. Tous présenteront en majorité des travaux inédits. On pourra voir et rencontrer les Soulages, Arman, César ou Buren pour les plus connus. Les Pariente, Catellas, Khômbol, L'hermitte pour les autres. Leurs points communs : tous sont français ou travaillent en France. Qu'on se rassure, tout ne passera pas à la postérité. La sélection se fera d'elle-même. Mais en annonçant que l'Art est universel, localisé et daté, on ne risque pas de se tromper. Au risque de plaire ou de déplaire, d'aimer ou de détester... En avant-goût, le Suédois Erik Dietman qui vit en France depuis la fin des années cinquante installait son oeuvre à la Halle Tony-Garnier. Point d'orgue de la biennale, puisqu'il s'agit de la création la plus lourde : une cabane en métal lourde de 47 tonnes avec un caillou posé dessus et qui a fait l'objet d'une mise en place minutieuse. Source : "Une oeuvre de poids" / D. Ch. [David Chapelle] in Lyon Figaro, 13 août 1991, p.20.

Retour