[Fête sans frontière (1987)]

[Fête sans frontière (1987)]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPT0168B 01
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 15 x 20 cm (épr.)
descriptionUn lâcher de pigeons par le Cercle colombophile de Lyon (C.C. Lyon).
historiqueIl est dix-sept heures trente. La sémillante Douchka achève son tour de chant devant un parterre d'enfants enthousiastes. Socquettes blanches et robe sage de coton rose, elle agite une dernière fois ses petites mains, avant de disparaître en coulisses, suivie de Mickey, Donald, Baloo et tous ses amis. Pierre dépose sur la pelouse sa petite Lucie, huit ans, qui a assisté à tout le spectacle depuis les épaules de son père. Elle en sourit encore. Nuages ou pas, "Fête sans frontière" c'est vraiment le paradis des enfants. Deux heures plus tôt, Lucie et ses parents faisaient la queue devant l'entrée principale du parc de la Tête-d'Or. En dépit du ciel menaçant, les Lyonnais ont répondu présent au grand rendez-vous du mois de juin 1987. Soixante-dix mille entrées payantes, selon les premières estimations. Même en tenant compte des inévitables resquilleurs, on n'atteignait pas les cent mille espérées. Mais les responsables de l'association Opération handicap internationale affichaient quand même un large sourire, en fin d'après-midi. Pour sa troisième édition, la grande kermesse humanitaire devrait être encore largement bénéficiaire. En 1986, l'association Opération handicap internationale avait dégagé un bénéfice de huit cent mille francs. Source : "Le paradis des enfants" / Philippe Bordes in Lyon Figaro, 15 juin 1987, p.6.

Retour