[Examen d'une momie à l'Hôpital Edouard-Herriot]

[Examen d'une momie à l'Hôpital Edouard-Herriot]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPT0076 17
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 18 x 24 cm (épr.)
historiqueTreize heures. Une ambulance de l'Hôpital Edouard-Herriot est réquisitionnée pour transporter un colis très spécial. L'appel vient de l'amphi Gabrielle, de l'ancienne faculté médecine. Là, dans cette petite salle de cours, côtoyant une centaine de monstruosités humaines enfermées dans des bocaux, trois momies attendent sagement l'arrivée des brancardiers. La plus intacte règne majestueusement, nue comme un ver, sur un drap blanc. C'est le coup de coeur de Jean-Christophe Neidhardt, un jeune étudiant en droit, venu spécialement de son Alsace natale. Pour le fils du docteur Neidhardt, éminent spécialiste de l'anatomie à la faculté lyonnaise, cette journée du 16 août 1989 est à marquer d'une croix rouge. Voilà des mois qu'il attendait le feu vert de l'hôpital pour examiner à la loupe ses trois petites momies. La bonne nouvelle est arrivée hier. Comme convenu, la direction de l'hôpital, profitant d'un moment de répit, a mis à sa disposition tout le service du professeur Bouchut, scanner et radiologues compris. Pour l'ensemble du corps scientifique et médical de Lyon, cette expérience est unique en son genre. "C'est une première mondiale", lâche le père des trois momies. L"'égyptomania" a encore frappé... Source : "Une momie mise à nu" / Pierre Perret in Lyon Figaro, 17 août 1989, p.3.
note à l'exemplaireNégatif(s) sous la cote : FIGRP00462.

Retour