[Site archéologique de la rue des Farges]

[Site archéologique de la rue des Farges]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPT0070 03
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 18 x 24 cm (épr.)
historiqueEn maintenant la révision partielle numéro deux du POS (Plan d'occupation du sol) engagée en mai 1988, la municipalité inscrit le site archéologique de Fourvière, dans une zone dite URPPA (zone résidentielle protégée, parc archéologique). Démarche préalable à une politique de valorisation touristique des vestiges gallo-romains. L'aménagement du site de la rue des Farges, d'ores et déjà adopté en conseil d'arrondissement, est la première étape de cette politique globale. Camouflé derrière des immeubles résidentiels, le terrain jouxtant la rue des Farges a révélé quelques restes de "bâtiments d'accompagnement et des thermes" complémentaires du théâtre et de l'Odéon romains. Une première tranche de travaux, réalisée entre 1981 et 1985, a permis de consolider et de présenter la partie orientale du site. Elle comprenait la construction d'un mur de terrasse et d'une dalle destinée à protéger les éléments menacés par le terrain en surplomb. Histoire de maintenir en place les pierres des fondations et des conduits d'eau. Restait à valoriser la partie occidentale du site. Un projet d'aménagement a été réalisé par le cabinet de Didier Repellin, architecte en chef des Monuments historiques, en collaboration avec la direction régionale des antiquités historiques. Source : "Des arguments touristiques" / Christine Deker in Lyon Figaro, 20 juin 1989, p.8.
note à l'exemplaireNégatif(s) sous la cote : FIGRP00218A.

Retour