[Marc Chopy, artiste peintre]

[Marc Chopy, artiste peintre]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP00021 003
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 24 x 36 mm
historiqueSaint-Hilaire de-Brens, un village tranquille du côté de Crémieux. Du vert et du bleu piqués de maisons en pierre où trois cent cinquante âmes goûtent le bon air de la campagne. Par beau temps, le mont Blanc fait saillie sur la ligne d'horizon et les touristes s'aventurent dans les sentiers pédestres environnant. En retrait de la grand-route, sur son promontoire, le village dorlote une ruralité paisible. Genre VVF. Saint-Hilaire, pourtant, se pique d'art. Une biennale y est organisée. Quelque chose qui tient un peu du fourre-tout où, parmi beaucoup de chromos et de cartes postales, l'amateur d'art vraiment actuel peine à trouver son bonheur. Dans ce contexte France profonde, on est d'autant plus surpris et séduits par la dernière idée du maire. Un projet de décoration de l'église confié à deux jeunes artistes stéphanois. Un coup d'audace pour lequel la Commission de l'art sacré, enthousiaste, a donné son accord. Une belle aventure et un projet rare aujourd'hui, pour lesquels restent à convaincre l'État et les mécènes. L'idée en vaut la peine. En 1987, attentive à son patrimoine, la municipalité aidée par le Département et le ministère de la Culture restaure l'église. Un assez banal édifice de début du siècle sauvé par un clocher XIVe et une chapelle XVe, celle-ci toujours en mauvais état. Fin 1987 - début 1988, à la demande de Noël Marquet, maire du village, la galerie L. de Saint-Etienne élabore un projet chiffré de décor pour l'intérieur de l'église. De son côté, la municipalité aménage extérieurs et abords du bâtiment. En septembre, un préprojet est né. Signé Marc Chopy et Carmelo Zagari, il est, en janvier 1989, agréé par la Commission de l'art sacré du diocèse de Grenoble. Source : "Un pari de campagne" / Nelly Colin in Lyon Figaro, 20 mai 1989, p.64.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 36 négatifs, dont 18 négatifs sur Marc Chopy.
note bibliographiqueSite Internet : http://www.marc-chopy.fr (consulté le 12-11-2014).

Retour