[Exposition-vente de véhicules de collections]

[Exposition-vente de véhicules de collections]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0740 FIGRPT0296B 01
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 17 x 11,5 cm (épr.)
descriptionVoiture Chevrolet.
historiqueAlors que les concurrents du prochain Paris-Tripoli-Dakar affûtent leurs machines, à six semaines du grand départ, les amateurs de tout-terrain et d'aventure lyonnais ont rendez-vous, ce 15 novembre 1989, dans le hall de l'Hôtel des Ventes des Brotteaux. Sous le marteau d'ivoire de Maître Jean-Claude Anaf, l'ensemble des véhicules du Team Ecureuil ayant participé à la précédente édition du Dakar sera vendu aux enchères. Une belle armada qui comprend cinq motos "Ecureuil 1000", un Peugeot P4 modifié, un Land Rover 1987 et un camion Tatra 1987. Les motos constituent incontestablement le clou de cette vente. Nées de l'imagination du lyonnais Joël Guilet, elles présentent comme principale originalité d'être les seules machines, sur les rallyes, à ne pas utiliser de métal pour leur châssis. Ces derniers sont entièrement réalisés en fibre de carbone, un plastique haute-technologie. Une véritable révolution dans le petit monde du tout-terrain. Outre l'ensemble du Team Ecureuill, une cinquantaine de véhicule de collection, précollection, haut de gamme et tout terrain seront vendus aux enchères. Parmi eux quelques pièces rares, comme une Rolls Royce Silver Shadow I 1979, une Excalibur Roadster cabriolet 1977, une Maserati Indy 1972, une Aston Martin Lagonda 1983 ou une Jaguar 3,9l. Des Ferrari seront aussi exposées lors de cette vente aux enchères. Source : "Ecureuils aux enchères" / Pascal Auclair in Lyon Figaro, 15 novembre 1989, p.44.

Retour