[Exposition du groupe Maison Blanche à la galerie Domi...

[Exposition du groupe Maison Blanche à la galerie Domi Nostrae (Lyon)]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0740 FIGRPT0226A 01
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 24 x 18 cm (épr.)
descriptionAdresse de prise de vue : "Un échange franco-américain entre Arts Interaction et Maison Blanche", exposition à la galerie Domi Nostrae, 39 cours de la Liberté, Lyon 3e.
historiqueSans doute se sont-ils souvenus de la boîte en valise du père Duchamp. Peut-être l'idée d'un échange ne pouvait-il passer qu'à travers le signe du voyage : la malle, par exemple. Comment refuser l'échec et transformer une aventure qui risque de tourner court en une expérience positive... C'est ce qu'a réussi Maison Blanche, un groupe de huit artistes réunis pour l'occasion et qui démontrent à leur manière, qu'en dehors de l'institution, des manifestations artistiques peuvent exister. A l'origine des deux malles-mystère exposées jusqu'au 28 avril 1990 à la galerie-appartement Domi Nostrae, Kathy Keler, une Américaine voyageuse et échangiste. Forte des contacts qu'elle a déjà établis les années passées entre l'Allemagne, la Grèce, la Hongrie et les artistes de Washington, sa ville, quand elle débarque à Lyon, il y a un peu plus d'un an, elle met en chantier un projet d'exposition. Des Américains viendront à Lyon. Des Lyonnais exposeront Washington. Cela a toujours marché. Mais cette fois, cela ne marche pas. Si les aides et l'enthousiasme ne manquent pas du côté américain, personne à Lyon n'est intéressé par l'aventure. Les voies officielles de la culture lyonnaise ne passent pas par ce chemin-là. Résultat : les problèmes financiers sont tels quand il faut bien aborder les questions pratiques de containers, de douanes, de billets d'avion et de séjours, que le groupe est prêt à renoncer au projet. C'est alors que l'idée d'un substitut se fait jour. A défaut d'oeuvres diverses et personnelles, faire oeuvre commune... Source : "Artistes en boîte" / N.G. [Nelly Gabriel] in Lyon Figaro, 26 avril 1990, p.43.
historiqueAvec une dernière exposition, "Noir c'est noir" (8 novembre - 9 décembre 2017), la Galerie Domi Nostrae annonce sa fermeture définitive pour fin 2017.
note bibliographiquePhotographie reproduite in Lyon Figaro, 26 avril 1990, p.43.

Retour