Transept sud, cathédrale Saint-Jean-Baptiste, Lyon 5e

droits Creative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisation Bibliothèque municipale de Lyon / P0929 001 00683
technique 1 photographie numérique : couleur
historique La cathédrale porte le nom de Primatiale des Gaules depuis 1079, distinction accordée par le pape Grégoire VII en mémoire des martyrs et de la première église chrétienne de Gaule, fondée à Lyon par saint Pothin vers 160 après J.-C. Eglise d'importance, elle a connu des événements marquants, comme les deux conciles de 1245 et de 1274, le couronnement du Pape Jean XXII en 1316, la messe en honneur du mariage royal entre Henri IV et Marie de Médicis en 1600. Aujourd'hui s'y déroulent les principales cérémonies religieuses de la ville. Les dimensions de la cathédrale sont de 80m de long pour 26m de large et 32,5m de haut. A l'intérieur, l'absence de déambulatoire caractérise les églises du Lyonnais. La construction de l'édifice débute en 1165 par le mur du cloître. Les constructeurs se servent alors, pour partie, de blocs provenant des édifices romains, en particulier du forum, effondré au IXe siècle. La nouvelle cathédrale se trouve sur l'emplacement d'une ancienne église, qui n'est détruite qu'au fur et à mesure de l'avancement des travaux, et dont on a retrouvé les traces dans le sous-sol (jardin archéologique). Initialement, l'architecture est d'inspiration romane mais les travaux vont durer plus de trois cents ans. Le mariage entre les styles roman et gothique, voire gothique flamboyant, témoigne de cette longue construction. La chronologie est lisible à l'intérieur de la cathédrale : les parties occidentales sont romanes et plus l'on s'avance vers la façade, plus le style est gothique.
note bibliographique Source : https://www.patrimoine-lyon.org/Vieux-Lyon/Saint-Jean-2/la-cathedrale

Retour