[Quartier de la Perralière à Villeurbanne (Rhône)]

[Quartier de la Perralière à Villeurbanne (Rhône)]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0707 CRDP R00149
technique1 photographie positive : diapositive couleur ; 24 x 36 mm
descriptionLe Centre commercial de la Perralière.
historiqueRésidence du quartier de la Pérrailère. Jean Dubuisson, Jean-Louis Girodet et Robert Levasseur, architectes ; 1965-1975.
historiqueLe quartier de la Perralière à Villeurbanne s'élève entre 1968 et 1975 sur un terrain de treize hectares libéré par suite de la fermeture des usines Gillet entre les rues du 1er mars 1943, de la Baïsse et du 4 août 1789. Cet ensemble de logements, initié par la commune et la société française d'investissements immobiliers et de gestion (SEFIMEG), a été conçu afin de restructurer le centre de Villeurbanne en incluant dans ce vaste périmètre de nouvelles activités nécessaires au fonctionnement d'un ensemble urbain moderne. Si les premières esquisses datent de 1963, il faut attendre 1968 pour que le projet du Prix de Rome Jean Dubuisson, assisté par les architectes Jean-Louis Girodet et Robert Levasseur, soit définitivement adopté. Sa réalisation amène la destruction de deux usines et d'une quarantaine d'immeubles pour laisser place à neuf cent cinquante logements et vingt mille mètres carrés de bureaux, des équipements collectifs, dont une école et une crèche, un centre commercial avec cafétéria, un centre médico-social et des locaux culturels. Le permis, délivré le 26 août 1970, prévoit la construction de trois immeubles barres de douze niveaux et neuf immeubles tours de dix-sept niveaux chacun comprenant un total de mille deux cent quatre-vingt-seize logements et quinze conciergeries. Au coeur du projet, l'une des tours de la rue de la Baisse sera remplacée par un immeuble de bureaux de cinq étages. Environ mille sept cents places de parking étaient prévues à l'origine, dont huit cents en sous-sol. La Perralière compte pour l'un des quartiers phares de l'après-guerre à Villeurbanne avec le nouveau Tonkin.
historiqueL'ensemble d'habitation de la Perralière a été labellisé Patrimoine du XXe siècle en 2003.
note bibliographiqueHabiter un immeuble dans la région lyonnaise : du logement pour tous aux nouveaux modes d'habiter : 1945-2015 / Philippe Dufieux, 2014 [BM Lyon, 6900 E1.5 DUF].

Retour