[Elections législatives partielles de 1991]

[Elections législatives partielles de 1991]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPTP2793 17
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 18 x 24 cm (épr.)
historiqueLes trois candidats au législatives partielles, Noir, Barzach et Dubernard, ont présentés leurs propositions pour sortir de la crise politique, un "contrat pour une nouvelle démocratie". Ils espèrent rallier leurs futurs collègues.
historiqueLe 22 janvier 1991, Michel Noir, Michèle Barzach et Jean-Michel Dubernard ont présenté à Paris, à cinq jours du premier tour des législatives partielles organisées à la suite de leur démission, leur "contrat pour la nouvelle démocratie". Une façon de "donner une substance à leur démarche politique" mais également, pour les candidats lyonnais, d'apporter leur soutien à leur collègue parisienne dans une élection qui est loin d'être gagnée d'avance. Ils se sont également expliqués sur les raisons qui les poussaient, malgré les événements du Golfe, à poursuivre cette campagne, qui ne leur paraît en rien dérisoire : "Il serait inquiétant d'arrêter la démocratie pour cause de crise du Golfe. Les problèmes subsistent sur le terrain. Les Français n'apprécieraient pas qu'on les mette au frigo". Leur contrat pour une nouvelle démocratie enferme, en fait, l'ensemble de leurs propositions, de leurs remèdes destinés à rétablir "la France malade" qu'ils avaient décrite en quittant l'Assemblée nationale et leur parti politique, le RPR. Ces propositions tiennent en huit chapitres, au premier rang desquels la crise du politique et la désagrégation de l'urbain. Leur résorption passe, pour le maire de Lyon, par une réforme des institutions, prévoyant une réduction à cinq ans du mandat présidentiel, une modification du mode de scrutin avec le passage à un scrutin uninominal à un tour pour les législatives et l'attribution de trente sièges aux courants minoritaires, la suppression des deux sessions parlementaires pour une seule qui s'étale sur dix mois par an, et enfin l'élection des conseillers régionaux au scrutin de liste régionale à la proportionnelle avec prime majoritaire. Un intérêt pour l'institution régionale que Michel Noir place visiblement au centre de ses préoccupations. "La crise du politique se résoudra également avec un nouveau contrat de pouvoir supprimant les échelons intermédiaires. Il s'agit de donner un rôle primordiale aux régions", explique-t-il. Jean-Michel Dubernard, chargé, pour cette campagne, des questions d'éducation, de santé et d'environnement, recoupant ainsi ses compétences municipales, a également repris cette idée. Il propose notamment de charger les Régions des collèges, des lycées, des universités et des instituts de recherche et de leur transférer les compétences en matière d'implantation, de construction, d'équipement, d'entretien des universités et de définition de nouvelles filières. Mêmes propositions dans le domaine de la santé où "le contrat pour une nouvelle démocratie" envisage de donner, là encore, un pouvoir accru aux régions. Quant au chapitre environnement, il prévoit "une réduction volontaire du trafic automobile encouragée par une amélioration des transports en commun". Michèle Barzach s'est attachée, de son côté, à promouvoir l'Europe politique. La dernière proposition de Michel Noir concerne la crise urbaine : "La ville devient le terrain propice aux pires évolutions. Les bons remèdes ne sont ni l'irréalisme politique des quotas, ni une improbable garde nationale". En lançant ce contrat, les trois candidats n'entendent pas "créer un nouveau parti", mais simplement présenter leurs propositions "à leurs concitoyens" dans le cadre de ces élections législatives et, pourquoi pas, "mobiliser leurs futurs collègues". Un appel lancé à ceux qui ont fait la sourde oreille le 6 décembre. Source : "Les candidats lancent la nouvelle démocratie" / Catherine Lagrange in Lyon Figaro, 23 janvier 1991, p.3.
note à l'exemplaireNégatif(s) sous la cote : FIGRP03302.
note bibliographique"Opération à risque pour Dubernard" in Lyon Figaro, 24 janvier 1991, p.2.

Retour