Villa Monoyer

Villa Monoyer
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0733 002 00192
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionEn 1902, la maison est louée comme maison de campagne par Ferdinand Monoyer puis acquise par son gendre Jean-Frédéric Wenger en 1913. Elle reste la résidence principale des générations suivantes, aujourd'hui encore propriétaires. Construite avec ses dépendances en 1835 sur une parcelle du lotissement dit « Village de Monplaisir et campagne de Sans-Souci », elle est au coeur d'un jardin paysager de plus d'un demi-hectare. Dans ce jardin à l'anglaise, dessiné en 1903, se dresse une chapelle du XVIIème siècle, vestige du château des Tournelles. Source : Flyer de l'Association pour la valorisation culturelle de la Villa du professeur Monoyer. Site internet : villamonoyer.wordpress.com
historiqueFerdinand Monoyer est l'inventeur de l'échelle Monoyer encore en usage actuellement dans le monde pour mesurer l'acuité visuelle. Il est aussi à l'origine de la dioptrie, cette unité de mesure bien connue de l'ensemble des porteurs de lunettes. Né en 1936 à la Croix-Rousse, Ferdinand Monoyer effectue de brillantes études médicales à Strasbourg, sous la conduite de son père adoptif, Victor Stoeber, pionnier de l'ophtalmologie. De retour à Strasbourg après un tour d'Europe consacré à l'étude des maladies oculaires, il pratique et enseigne la physique médicale aux côtés de son père. Après la guerre de 1870 pendant laquelle il est très actif, il prend part au transfert de la faculté de médecine de Strasbourg à Nancy, à la suite de l'annexion de l'Alsace-Lorraine par l'Allemagne. En 1877, il est appelé à Lyon en même temps que d'autres éminents professeurs de médecine (Ollier, Claude Bernard...) pour participer à la création de la toute nouvelle université lyonnaise et occuper la chaire de physique médicale.
note à l'exemplaireNom original du fichier : P 1110274

Retour