[Forum "Europe Rhône-Alpes" 1992]

[Forum "Europe Rhône-Alpes" 1992]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPTP2798 01
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 15 x 20 cm (épr.)
descriptionDe gauche à droite : Alain Mérieux, premier vice-président du conseil régional de Rhône-Alpes et PDG de l'Institut Mérieux - Bio-Mérieux (depuis 1967) ; Michel Noir, ministre délégué du Commerce extérieur (1986-1988) ; Philibert Braillon, Président de la Chambre régionale de commerce de Rhône-Alpes (1986-19..) ; Charles Béraudier, président du conseil régional de Rhône-Alpes (1981-1988). Adresse de prise de vue : Parc des expositions Eurexpo, boulevard de l'Europe, 69680 Chassieu.
historiqueHarmonisation des fiscalités, formation, marché commun des services et préférence communautaire : ce sont les quatre thèmes évoqués le 13 novembre 1987 au cours du forum "Europe Rhône-Alpes". Une intervention a donné le ton de ce rassemblement de décideurs, celle d'Alain Mérieux : "Il faut apprendre à travailler ensemble et ne plus supporter le clivage gauche-droite. Dans la compétition internationale, la vue microscopique de l'environnement n'est plus supportable." Une exigence approuvée par les chefs d'entreprises de la région qui semblent désormais en état d'alerte pour 1992.
historiqueIls étaient près de cinq cents le 13 novembre 1987, chefs d'entreprises, universitaires, responsables de l'administration et étudiants, au rendez-vous d'Eurexpo : le Forum 1992 Europe Rhône-Alpes, organisé conjointement par la préfecture de région, l'Union patronale Rhône-Alpes, la Chambre régionale de commerce et d'industrie et le Conseil régional a donc fait salle pleine. Il est vrai que les intervenants, guidés de main de maître et avec humour par Philippe Sassier, responsable du service économie d'Antenne 2, ont répondu pleinement à leur mission d'information et de sensibilisation. Nouvel instrument de travail, l'Acte Unique Européen suscite encore beaucoup d'interrogations. Forte de huit départements et d'une population de cinq millions d'habitants, Rhône-Alpes a la taille critique pour aborder l'Europe de demain. Grande comme la Suisse ou le Danemark, la région située au coeur du continent devra se positionner comme lieu d'échanges privilégié entre le Nord et la Méditerranée. "Sa situation géographique, son environnement éducatif et universitaire, son tissu industriel bien équilibré lui donnent les moyens de relever le défi", a rappelé Alain Mérieux, premier vice-président du conseil régional et responsable d'une entreprise déjà de taille internationale. "Mais il ne faut pas s'endormir. Certains clignotants s'allument. Le chômage a progressé, le taux d'investissement par employé a fléchi cette année alors qu'il a augmenté partout en France, la balance des échanges extérieurs est préoccupante, notamment vis à vis de l'Italie" [...]. Source : "Les décideurs en alerte" / F.L. [Françoise Lafuma] in Lyon Figaro (cahier saumon), 14 novembre 1987, p.27-28.
note à l'exemplaireAu forum Europe Rhône-Alpes, le ministre du Commerce extérieur, à peine rentré du sommet franco-allemand, est venu conclure les travaux du forum. Il a clairement accusé les Etats-Unis d'avoir déclenché volontairement la crise boursière, en représailles contre l'Allemagne et le Japon. La solution selon lui, "l'axe Paris-Bonn".
note bibliographique"Michel Noir plaide la solidarité européenne" / Françoise Lafuma in Lyon Figaro (cahier saumon), 14 novembre 1987, p.27.

Retour