[Mgr Alfred Ancel, supérieur général du Prado]

[Mgr Alfred Ancel, supérieur général du Prado]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0901 FIGRPTP0044 03
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 20 x 15 cm (épr.)
historiqueReportage photographique probablement réalisé en prévision du 25e anniversaire de la consécration épiscopale du cardinal Alexandre Renard et du 80e anniversaire de Mgr Alfred Ancel. A cette occasion, une messe d'action de grâce fut célébrée à la Primatiale Saint-Jean à Lyon, le 12 novembre 1978. La célébration religieuse fut marquée par trois interventions : une de Mgr Ancel, l'homélie du cardinal Renard et la lecture de la lettre que le Pape Jean-Paul II avait adressée en latin à l'archevêché de Lyon.
historiqueNé le 22 octobre 1898 à Lyon dans une famille d'industriels, Alfred Ancel s'était engagé pendant la guerre de 1914-1918 et avait été deux fois blessé. Il était entré en 1918 au séminaire à Rome et avait passé son doctorat de théologie en présence du Pape. Le Prado, fondé en 1860 à Lyon par le père Chevrier, se consacre à l'évangélisation de milieu défavorisés. Après avoir été ordonné prêtre (8 juillet 1923), l'abbé Ancel y entra en 1924, et fut élu supérieur en 1942. Il fonda des maisons pour les jeunes marginaux, avant d'être nommé évêque auxiliaire de Lyon en 1947. En 1954, avec l'arrêt de l'expérience des prêtres ouvriers par le Vatican, il obtient l'autorisation de créer une communauté en milieu ouvrier et de travailler de ses mains, comme ouvrier à domicile. Poursuivant ses contacts avec les responsables syndicaux ouvriers, il développa activement la société du Prado. En 1971, Mgr Ancel abandonnait sa charge de supérieur puis, en 1973, ses fonctions d'évêque auxiliaire. Continuant néanmoins ses activités auprès des immigrés et des jeunes travailleurs, il publia "Un militant ouvrier dialogue avec un évêque", livre qui retrace une série d'entretiens avec le responsable régional de la C.G.T., puis un ouvrage sur le Prado. Atteint de polyarthrite évolutive, il décède le 11 septembre 1984 à Lyon. Il est inhumé au cimetière de Loyasse (Lyon 5e).
note à l'exemplairePhotographie issue des archives du Journal Rhône-Alpes.
note bibliographiqueLe Journal Rhône-Alpes, 9 novembre 1978. - Alfred Ancel : 1898-1984 : un homme pour l'évangile / Olivier de Berranger, 1988 [BM Lyon, 6900 X3.1.8 ANC]. - "Mgr l'ouvrier Alfred Ancel" / Jean Perilhon in Le Progrès de Lyon, 12 avril 1982. - "Le cas Ancel" / Jeanine Paloulian in Lyon Figaro, 28 avril 1988, p.5. - "Mgr Alfred Ancel, apôtre du monde ouvrier" / P. Christian Delorme in Figures lyonnaises de la foi, 2014, p.[99]-129, portr. [BM Lyon, 6900 X3.1 FIG].

Retour