[Maison du docteur Dugoujon à Caluire]

[Maison du docteur Dugoujon à Caluire]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0767 FIGRP12326 005
technique1 photographie négative : couleur ; 24 x 36 mm
descriptionAdresse de prise de vue : Mémorial Jean-Moulin, 2, place Gouailhardou, 69300 Caluire-et-Cuire.
historiqueLe 30 juin 2000, le conseil général du Rhône a officiellement pris les clés de la maison de Caluire, où Klaus Barbie avait arrêté Jean Moulin et ses compagnons de résistance, le 21 juin 1943. Cette maison, dite "du docteur Dugoujon", doit être acquise en location-vente, elle est destinée à devenir un lieu de mémoire, rattaché au CHRD, qui en assurera la gestion. Le directeur des services départementaux, Pierre Jamet, le conseiller général et ancien maire de Caluire, Bernard Roger-Dalbert, le coprésident du Centre d'histoire de la résistance et de la déportation (CHRD), Jean Wertheimer, et la directrice adjointe du Centre régional de documentation pédagogique (CRDP), l'historienne Gisèle Pham, ont franchi, le 30 juin, le seuil de cette habitation, où le docteur Dugoujon fut locataire de 1931 à 1996. L'ancien conseiller général de Caluire, qui fêtait ses quatre-vingt-sept ans au centre gériatrique de la commune, n'a pas pu assister à cette visite, dont l'objectif était de "prendre possession de ces lieux". Retournant non sans émotion sur les lieux de son enfance, Frédérique, la fille du docteur Dugoujon, a guidé les quelque participants, leur présentant les trois étages de cette bâtisse, où fut orchestrée l'arrestation des résistants. Parmi les participants, on notait aussi la présence de Gilles Champion, metteur en scène et responsable de la troupe de théâtre amateur Parts-Coeur, qui monte la pièce de théâtre créée par Jean-Paul Alègre et intitulée "C'est Jean Moulin qui a gagné !". Cette pièce sera officiellement créée au Radiant de Caluire, en mai 2001. Le thème en est la rencontre imaginaire entre un élève du collège Jean-Moulin et le président fondateur du Consell national de la résistance. Après avoir visité les lieux, les participants ont retrouvé le docteur Dugoujon pour lui souhaiter son anniversaire et lui proposer de prendre la présidence du groupe de réflexion désormais chargé d'étudier l'aménagement des lieux et leur destination. Source : "Première visite de la maison" / Marie-Anne Maire in Lyon Figaro, 1er juillet 2000, p.4.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 35 négatifs.
note bibliographiqueLyon Figaro, 20 juin 2000.

Retour