[Jardin René-et-Madeleine-Caille]

[Jardin René-et-Madeleine-Caille]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPTL0199 04
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 24 x 18 cm (épr.)
historiqueLe 25 janvier 1991, c'est un magnolia qu'a planté, dans le futur jardin René-et-Madeleine Caille (ex place Arrachart des Etats-Unis), le maire du 8e arrondissement, Henri Vianay. Une minute de jardinage qui lançait symboliquement les travaux pour la réalisation de cet espace vert imaginé par les habitants du quartier. Plus qu'un jardin, il s'agit d'une véritable jungle miniature puisqu'au total, ce n'est pas moins d'une soixantaine d'arbres qui sera répartie sur le site dessiné par Christine Dalnoky et Michel Lesvigne - paysagistes versaillais - d'après les modèles de jardins conçus par l'architecte Tony Garnier. Pour créer cet "îlot végéta luxuriant" , colonisé par des magnolias, pins sylvestre, lauriers du Portugal platanes, arbustes persistants et autres, six mois de travaux sont d'ores et déjà planifiés. A noter, enfin, que la réalisation de ce jardin qualifié par les élus "d'exemple à suivre" en matière d'amélioration des espaces publics, nécessitera trois millions de francs. Source : "Six mois de jardinage" in Lyon Figaro, 26 janvier 1991, p.7.
historiqueLe Jardin René-et-Madeleine-Caille est baptisé le 18 juin 1990 par Michel Noir, maire de Lyon, et Henri Vianay, maire du 8e arrondissement, dans le cadre du 50e anniversaire de l'Appel du Général De Gaulle. Il est inauguré le 8 mai 1992.
note à l'exemplaireNégatif(s) sous la cote : FIGRP03329.

Retour