[Vacherie municipale au Parc de la Tête-d'Or]

[Vacherie municipale au Parc de la Tête-d'Or]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0740 FIGRPTL0061 06
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 24 x 18 cm (épr.)
historiqueVacherie municipale du Parc de la Tête-d'Or. Tony Garnier, architecte ; 1904-1906.
historiqueUne première vacherie en bois fut détruite par un incendie en 1871. La vacherie du parc de la Tête-d'Or, telle que nous la voyons, est la première construction que la ville de Lyon confia à Tony Garnier, Elle était destinée à fournir du lait parfaitement pur aux différentes crèches de la ville, Le programme de ce bâtiment, modeste, prévoyait une étable pour 40 vaches, un logement et différents locaux afférents à la stérilisation du lait. Le but : "faire économiquement une oeuvre éminemment utile" et très hygiénique, Selon un article de "La Construction Lyonnaise" publié en 1906, il apparaît que "ce difficile problème fut résolu fort convenablement. Sans aucun ornement, sans la moindre moulure, les murs en mâchefer enduits de ciment, d'un blanc laiteux, ne s'en détachent pas moins harmonieusement sur le fond vert du parc et la rouge toiture en briques de Bourgogne égaie l'ensemble". On voit apparaître des pignons à redans ornés de fleurs, qui deviendront un élément de l'esthétique de Tony Garnier. Leur présence rompt la monotonie de ce bâtiment construit d'un seul tenant. En 1914, la vacherie est reconvertie en ménagerie. Des cages sont créées pour les panthères et les lions, sur la façade un enclos est aménagé pour l'éléphant. Aujourd'hui [en on peut déplorer que cette construction modèle de Tony Garnier soit laissée dans un triste état d'abandon. Source : Tête d'Or : un parc d'exception créé par Denis Bühler / CAUE, 1992 [BM Lyon, 6900 F TET].
note à l'exemplaireNégatif(s) sous la cote : FIGRP01879A.
note bibliographiqueLa Construction lyonnaise, no.11, 1er juin 1906, p.125-128 [BM Lyon, 950029]. - "Tony Garnier, le visionnaire" / Dossier par Gérard Corneloup et Séverine Meille in Lyon Figaro, 29 mars 1990, p.23-34.

Retour