[Quartier de Fourvière. Emplacement du futur chemin du...

[Quartier de Fourvière. Emplacement du futur chemin du viaduc du Parc des Hauteurs]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPTL0096 02
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 24 x 18 cm (épr.)
descriptionVue prise en direction du futur chemin du viaduc, sous-ensemble du parc des Hauteurs.
historiqueC'est un petit projet, financièrement parlant, mais qui se verra de loin et sera très vite connu de tous les Lyonnais. La passerelle piétonne de Fourvière dominera la ville et offrira une vue imprenable sur là Croix-Rousse rivalisant, dans le domaine, avec l'esplanade de la basilique. A l'issue d'un concours de concepteur-constructeur lancé en mars 1992 par la CoUrLy, c'est le jeune cabinet d'architectes lyonnais Manuelle Gautrand et associés qui a été désigné lauréat pour réaliser ce nouvel équipement public. Ce "balcon" sur Lyon a son importance dans la mesure où il constitue la première étape du projet de Parc des Hauteurs. Il s'inscrira dans le chemin piétonnier qui serpentera, depuis la place Saint-Jean, sur la colline de Fourvière. Plus de trois kilomètres pour redécouvrir la colline qui prie. Afin de respecter le site, la structure de cette passerelle se veut la plus légère possible et reposera, de chaque côté et au centre, sur les culées existantes d'un ancien viaduc du XIXe siècle. De loin, les tirants devraient à peine apparaître, de telle sorte que la passerelle semblera n'être qu'une simple ligne, quasiment sans épaisseur. Deux poutres tubulaires fines, des câbles métalliques, un sol en bois, cette passerelle, uniquement piétonne, surplombera de huit à douze mètres la pente de la colline. D'une longueur de 72 mètres, elle permettra, de la basilique (plus précisément du chemin situé au pied de la tour métallique, à côté de l'archevêché) de rejoindre l'ancienne piste de la Sarra, en friche depuis que les bulldozers ont retiré, en 1991, les plaques synthétiques sur lesquelles glissaient les skieurs. En son centre, un belvédère, tourné vers la Saône, constituera pour le piéton une halte idéale. On pourrait imaginer à cet endroit - même si ce n'est pas dans le projet - une table d'orientation, comme celle que l'on trouve au sommet des montagnes, indiquant le "contenu" du paysage. Le chantier de cette passerelle - d'un coût de deux millions de francs - débutera fin juillet 1992 pour être livré aux alentours du 15 septembre. Le cabinet Manuelle Gautrand et associés travaillera notamment avec l'ingénieur Marc Malinowski qui a déjà à son actif la structure métallique du Zénith à Paris et la tribune présidentielle du 14 juillet. Fabriquée en atelier, la passerelle sera montée sur place comme un mécano. Ultime embellissement : son éclairage qui lui permettra d'être vue de la Croix-Rousse. Source : "Lyon sous un nouvel angle... de vue" / Sandrine Blanchard in Lyon Figaro, 25 juin 1992, p.3.
historiqueLe terme parc des Hauteurs désigne en réalité une succession d'espaces publics végétalisés sur la colline de Fourvière surplombant les rives de la Saône et les quartiers anciens de Saint-Jean et Saint-Paul. Insérés dans une trame de parcelles privées, ils forment un ensemble plus large qui confère à la colline son aspect très vert : belvédères, squares, pentes boisées, prairies, jardins publics ou privés, site archéologique... Un projet global a permis d'aménager des itinéraires piétons et de créer une promenade presque continue à travers différents sites d'intérêt végétal, culturel ou visuel. Si toutes les liaisons entre les étapes de cette promenade ne sont pas encore formalisées par un aménagement paysager formant un "fil vert", des panneaux indiquent la voie à suivre. A partir de la place Saint-Jean, c'est un parcours d'environ 8 km qui s'offre aux touristes et aux promeneurs téméraires, à l'assaut de la colline. Source : Parcs, jardins et paysages du Rhône / sous la direction de Catherine Grandin-Maurin et Mireille Lemahieu, 2009 [BM Lyon, 6900 F PAR].
note à l'exemplaireNégatif(s) sous la cote : FIGRP05369.

Retour