[Championnats du monde de cyclisme sur piste (1989) :...

[Championnats du monde de cyclisme sur piste (1989) : inspection du vélodrome Tête-d'Or par le comité d'organisation]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPTL0265 03
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 15 x 20 cm (épr.)
historiqueVélodrome du Parc de la Tête-d'Or (aujourd'hui vélodrome Georges-Préveral). Bouilhères et Teyssère, architectes ; 1894.
historiqueJean Genety, l'adjoint sports de la ville de Lyon empêché, André Soulier, le premier adjoint s'est rendu, le 11 janvier 1988, au vélodrome du parc de la Tête-d'Or pour visiter des installations datant de 1932 et que l'on doit à Edouard Herriot. "Lequel avait sûrement un goût hérité de Tony Garnier pour les sites sportifs", souligna Me Soulier, qui était accompagné pour l'occasion de son homologue de Chambéry, Jean Bollon, également président du comité d'organisation des Championnats du monde sur piste, programmés du 14 au 20 août 1989. Une visite à Lyon que le président de la Fédération française de cyclisme, Germain Simon, le directeur du comité d'organisation, Jean Jobert, et Henri Anglade n'ont pas voulu manquer. C'est d'ailleurs Bollon et Anglade qui, la semaine précédente, ont averti la ville de Lyon pour lui proposer de prendre le relais de Grenoble. Alain Carignon, le maire, estimant que la rénovation du vieux vélodrome grenoblois Charles-Bert y serait d'un coût trop élevé. C'est d'ailleurs pour des raisons financières que la ville de Lyon réserve sa réponse. "Auparavant, il faudra aussi que Jean Genety donne son avis sur le plan technique, puis le maire saisira le conseil des adjoints. Dans le principe, je confirme que la ville serait heureuse d'accueillir ces championnats, dont l'impact médiatique n'est pas négligeable", a déclaré André Soulier. En effet, un tel rendez-vous mobilise une soixantaine de radios et de télévisions, et quelque sept cents journalistes, pour cinquante à soixante nations. Un nombre de pays qui sera d'autant plus important que 1989 sera aussi une année d'élections internationales dans le monde du cyclisme... Source : "Accord de principe lyonnais pour le mondial sur piste" / Daniel Arisi in Lyon Figaro, 12 janvier 1988, p.34.
note bibliographique"Lyon sur la bonne piste" / Antoine Osanna in Lyon Matin, 12 janvier 1988, p.15. - "Lyon au travail" / Francis Viailly in Le Progrès de Lyon, 12 janvier 1988.

Retour