[Immeuble de bureaux "Le Palais d'hiver"]

[Immeuble de bureaux "Le Palais d'hiver"]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0901 FIGRPTL0259 07
technique1 photographie positive : tirage couleur ; 12,5 x 17,5 cm (épr.)
historiqueExit le spectacle, place aux choses sérieuses. Le Palais d'hiver cède le boulevard de Stalingrad au Palais d'hiver. Cet immeuble de bureaux et de locaux d'activité sera construit en deux parties. La première, de 5100 mètres carrés, s'étalera sur dix niveaux et 32 mètres de hauteur. L'entreprise générale chargée de la construction est la société L'Avenir, les maîtres d'ouvrage sont les cabinets d'architecture Babylone Avenue et AAMCO, et la commercialisation du site est assurée par les cabinets Balay-Prenot-Jean Thouard et Bourdais Rhône-Alpes. Sur les dix niveaux, neuf sont en accession à la propriété (à 7430 francs hors taxe le mètre carré) et un étage seulement est ouvert à la location (650 francs hors taxe par an et par mètre carré). La rentabilité attendue de l'immeuble est de 8,75%. Plusieurs entreprises ont d'ores et déjà signé et sont copropriétaires : Copra Rhône-Alpes installera son siège social au rez-de-chaussée sur 400 mètres carrés ; la CAMAT (Compagnie d'assurance maritime air terrestre) a acquis un plateau (510 mètres carrés) ; et trois sociétés sont actuellement en pourparler. La deuxième partie du Palais d'hiver sera un immeuble plus bas et plus petit (2200 mètres carrés), entièrement réservé au siège social et au département reprographie de la société Lips. Le principal argument de vente de l'opération est incontestablement sa position. A la frontière de Lyon et de Villeurbanne, à proximité du métro, de la gare SNCF et des autoroutes A7 et A43, et mi-chemin entre le centre de La Part-Dieu et le technopole de Villeurbanne. Par ailleurs, ses équipements, qui seront à la pointe de la technologie (télésurveillance...), font de l'investissement total, un pactole de 50 millions de francs, plus 5 millions à la charge de Lips. Avec cette opération, Copra Rhône-Alpes signe son deuxième chantier d'immobilier d'entreprise (après le CAT Sud l'année 1987) et affirme son développement dans la région. Cette entreprise, qui vient de créer une Sarl à capital variable (Saxinvest) pour permettre à ses salariés de devenir actionnaires, a actuellement le vent en poupe. Avec près de 400 logements dans la région lyonnaise. et quatre opérations d'immobilier d'entreprise à Lyon, Villeurbanne et Grenoble, elle devrait réaliser un chiffre d'affaires de 150 millions et un résultat net avant impôt de 5 millions de francs. Source : "La nouvelle rentrée du Palais d'hiver" / Isabelle Hernette in Lyon Figaro, 27 octobre 1988, p.18.
note bibliographique"Le Palais d'hiver à guichets fermés" in Villeurbanne aujourd'hui, no.36, mars 1989, p.[25]. - "5000 m2 de bureaux à la place du Palais d'hiver" / P.E. in Le Progrès de Lyon, 9 juillet 1989.

Retour