[Groupe scolaire Lakanal à Villeurbanne]

[Groupe scolaire Lakanal à Villeurbanne]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP01745 001
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 36 x 24 mm
historiqueA la fois témoin d'une époque révolue et modèle de pédagogie moderne, l'école Lakanal fêtera en juin 1990 son centième anniversaire. Comme toutes les centenaires la vieille dame est un peu coquette puisque, si elle avoue 100 ans, son acte de naissance remonte en fait à 1878. Au 7 juillet 1878 exactement. C'est Jean-Marie Dedieu (1826-1893), maire à l'époque, qui en décida la construction rendue nécessaire par la croissance démographique et la volonté d'organiser un enseignement de qualité. Groupée avec celles des quartiers de Cusset, des Maisons Neuves et de la Cité, la, construction de l'école des Charpennes s'insère alors dans un tissu essentiellement rural. A part une densification d'immeubles le long des grands axes, les maison sont le plus souvent des fermes au milieu des terres. A la fin du XIXe siècle, se dessine le passage de la commune rurale à la banlieue ouvrière constituée comme une extension du développement lyonnais. Le premier quartier touché est celui des Charpennes. Sa population explose attirée par les nombreuses fabriques, filatures, et ateliers de teinturerie. La voierie, les logements et les équipements se mettent lentement en place. Au niveau scolaire, la situation est déplorable. La fréquentation et la pédagogie sont aléatoires. Quant aux locaux scolaires, loués à des particuliers, ils sont inadaptés, exigus et peu aérés. Les travaux de l'école des Charpennes, baptisée Lakanal en 1924, s'étaleront de 1878 à 1890. Réalisée en mâchefer, elle s'édifie sur un plan classique : deux étages, côtés filles et garçons avec cours de recréations fermées. De nos jours l'école Lakanel demeure un des seuls bâtiments anciens du quartier. Dominée par les immeubles du nouveau Tonkin, elle se fait petite. Tassée par les ans, elle n'en constitue pas moins un des centre vitaux du secteur. Certainement le plus humain, le plus porteur d'avenir et un des plus dynamiques. M. Léonardi, son tout jeune directeur, prépare depuis les manifestations du centenaire avec l'aide de son équipe pédagogique. Mme Delabre, institutrice, de C.M.2 a, depuis la rentrée lancé sa classe sur les traces de l'Histoire. Un travail d'enquêtes qui amène les enfants à recueillir les témoignages d'anciens élèves à dénicher documents d'époque et souvenirs. "Nous avons reçu de nombreux témoignages, dont celui d'une personne elle-même centenaire qui se souvient encore de l'odeur de la craie et de la sévérité des maîtres", note M. Léonardi. Les manifestations du centenaire se précisent. La nostalgie sera au rendez-vous en juin avec la reconstitution d'une classe, d'autrefois : vieux bureaux de chêne ciré, manuels et cartes jaunies, atmosphère empesée. A côté, en guise de rappel aux réalités de la modernité, sera ouverte une classe actuelle équipée de l'informatique et de la vidéo. Outre les reconstitutions, expositions et rétrospectives, le sport, sera présent avec une course de relais entre les écoles du quartier issue de Lakanal. En prélude à la kermesse du 22 juin, un projet prévoit de célébrer le bicentenaire de la fête de la Fédération de 1790. Un ensemble d'initiatives qui s'accorde avec le dynamisme d'une ancêtre bien décidée à assurer sa longévité au-delà de notre siècle finissant. Source : "A l'école de l'Histoire" in Le Progrès de Lyon, 18 avril 1990.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 13 négatifs. Tirage(s) sous la cote : FIGRPT3005.
note bibliographique"Lakanal à la poursuite de son passé" in Le Progrès de Lyon, 20 octobre 1988. - "Un siècle d'école" in Lyon Figaro, 23 février 1990. - "Centenaire de l'école Lakanal" in Echos Charpennes-Tonkin, juin 1990 [BML, 952736]. - "Lakanal : école, 1890-1990" in Le Progrès de Lyon, 23 juin 1990.

Retour