[Inauguration de la rue professeur Louis-Paufique]

[Inauguration de la rue professeur Louis-Paufique]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0901 FIGRPTP1182B 03
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 10 x 15 cm (épr.)
descriptionA droite, Simone Paufique (née Feuillade), décédée le 2 février 1989. Inscription(s) sur l'image : "Rue / Professeur / Louis Paufique / Ophtalmologiste des hôpitaux / 1899 - 1981" (plaque bleue).
historiqueUn hommage au professeur Louis Paufique, disparu en juin 1981, a été rendu avec l'inauguration d'une rue qui porte son nom. Le 25 juin 1982, aux côtés de Mme Louis Paufique, le maire de Lyon, Francisque Collomb, a dévoilé les plaques de la rue qui joint la place de l'Hôpital (Hôtel-Dieu) à la rue de la République. Le préfet Olivier Philip, commissaire de la République du département du Rhône, le président du conseil régional, un représentant du conseil général, de nombreux élus et représentants du milieu médical lyonnais ont assisté à la cérémonie. Le vice-président du conseil d'administration des Hospices civils de Lyon, le professeur René Guillet a rappelé que, sur 1500 rues, places et impasses lyonnaises, 80 portent le nom d'un médecin. Puis le professeur Ravault a évoqué la mémoire de Louis Paufique qui a été l'un des maître de la chirurgie oculaire moderne. Né le 22 juin 1899 à Lyon, Louis Paufique est interne des Hôpitaux en 1924 et docteur en médecine en 1928. Il est ophtalmologiste des Hôpitaux en 1943 et chef du service d'ophtalmologie de l'Antiquaille en 1943. Il prend ensuite en charge en 1956 en qualité de professeur de clinique ophtalmologique le service d'ophtalmologie de l'hôpital Edouard-Herriot, qu'il ne quitte plus jusqu'à sa retraite en 1969. Louis Paufique a été nommé administrateur des H.C.L. en 1959 jusqu'en 1969, date à laquelle ses qualités l'ont fait élire à la présidence "de fait" du conseil d'administration des Hospices civils de Lyon. "Il a, a rappelé M. Ravault, depuis cette date et jusqu'à sa mort, apporté non seulement sa compétence et son renom médical mais aussi son courage, sa diplomatie, sa gentillesse. Il avait la confiance et le respect amical de tous les membres du conseil et veillait sur les débats avec une inlassable activité et un prodigieux dévouement". Dans son allocution, le maire de Lyon a cité les noms des « descendants» du professeur Paufique : "Après René Hugonnier, très récemment et prématurément disparu lui aussi, Georges Bonnamour, Raymond Etienne, Jacques Rougier, Mme Mireille Bonnet, Maurice Paupert-Ravault, Luc Durand, Jacques Charleux, accroissent le rayonnement de l'ophtalmologie lyonnaise et perpétuent leur ancien patron". Source : "Inauguration de la rue Louis-Paufique" in Le Progrès de Lyon, 27 juin 1982.
note à l'exemplairePhotographie issue des archives du Journal Rhône-Alpes.

Retour