[Abattage des platanes de l'avenue Adolphe-Max]

[Abattage des platanes de l'avenue Adolphe-Max]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0758 FIGRPTL0217 04
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 24 x 18 cm (épr.)
historiqueLes dix platanes de l'avenue Adolphe-Max - frontière entre les quartiers de Saint-Georges et Saint-Jean, dans le 5e arrondissement - ont été abattus, le 3 janvier 1990, comme l'avait prévu et annoncé la commission l'arbre dans la ville que préside l'adjoint au maire de Lyon chargé du Cadre de vie. Remplacés dès le mois de février, ces dix platanes le seront par trente-huit tilleuls argentés de trente ans d'âge en provenance d'Allemagne, replantés le long de cette avenue qui fera l'objet, dans les mois à venir, d'une requalification. Un projet conçu par l'architecte en chef des Monuments historiques, Didier Repellin, qui prévoit notamment la réalisation de nombreux espaces verts, l'élargissement des trottoirs le long de cette avenue qui prolonge le pont Bonaparte, une recomposition en T de ce même axe, dans le but d'assurer une liaison directe entre les quartiers médiévaux Saint-Georges et Saint-Jean, jusque-là séparés. Ainsi qu'une restructuration partielle du plan de circulation du quartier... Source : "Adolphe-Max perd ses arbres" in Lyon Figaro, 4 janvier 1991, p.5.
note à l'exemplaireTirage en double exemplaire (même cote).
note bibliographique"Réaménagement de la place Adolphe-Max" in Le Progrès de Lyon, 16 janvier 1991.

Retour