[Autobus SC 10 PF équipé d'une plateforme arrière]

[Autobus SC 10 PF équipé d'une plateforme arrière]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0707 CRDP E10454
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 12,5 x 17,5 cm (épr.)
historiqueLes 9, 10 et 11 septembre 1977, la société lyonnaise des transports en commun présente sur le côté Est de la place Bellecour deux nouveaux véhicules : l'autobus Saviem SC 10 PF et le trolleybus Berliet ER 100. Il entrent respectivement en service sur la ligne 27 dès septembre 1977 et sur la ligne 4 (aujourd'hui C4), sur le parcours Tête-d'Or - Perrache, à l'automne 1977. Leur utilisation est progressivement étendue à l'ensemble du réseau trolleybus.
historiqueA deux cents jours de la mise en service du métro et tandis que le plan de restructuration du réseau de surface est en cours d'élaboration, deux nouveaux véhicules de transports urbains font leur entrée à Lyon. Le Syndicat des TCRL et la Société TCL les ont présentés le 9 septembre, place Bellecour, aux élus de l'agglomération. Les Lyonnais ont déjà pu apprécier le SC 10, autobus à plate-forme accessible de l'intérieur, dont dix exemplaires ont été mis en service sur la ligne 27. Outre que les voyageurs peuvent ainsi mieux profiter du spectacle de la rue, ils jouissent aussi, à l'intérieur du véhicule, d'un confort accru notamment par une meilleure insonorisation. L'échappement a également été amélioré. Mais c'est le trolleybus ER 100 qui constitue la grande novation ; le constructeur - un Lyonnais - a réalisé pour la première fois au monde un trolleybus à moteur arrière et plancher surbaissé ce qui facilite l'accès des personnes âgées, des handicapés et des enfants. Silence, douceur dans les accélérations et le freinage seront sans nul doute les qualités de ce véhicule les plus appréciées par les usagers qui, il faut bien le dire, n'y ont pas toujours été habitués. De plus, l'énergie électrique exclut, cela s'entend, toute pollution de l'air. Ce n'est pas tout : l'ER 100 dispose d'un moteur-relais qui lui assure une autonomie totale en cas de panne. Les 110 trolleybus en construction à Vénissieux vont peu à peu remplacer l'ancien matériel.
note à l'exemplaireDiapositive couleur sous la cote : CRDP R09160.
note bibliographiqueVivre à Lyon, no.10, octobre 1977 [BM Lyon, 953158]. - Courly info, no.5, novembre 1977, p. 21 [BM Lyon, 953134].

Retour