[Campagne pour les élections législatives de 1978]

[Campagne pour les élections législatives de 1978]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0901 FIGRPTP0203B 08
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 18 x 24 cm (épr.)
historiqueReportage photographique illustrant pour partie une interview de Raymond Barre publiée par Le Journal Rhône-Alpes du 10 mars 1978, soit quelques jours avant les élections législatives de 1978.
historiqueLes Lyonnais ont prit l'habitude de le voir marcher dans les rues de Lyon. Un pas lent. Régulier. Une silhouette massive. Il pose un regard curieux sur des vitrines qui lui rappellent Milan... Répond aux ménagères qui lui parlent de la hausse des prix et aux petits artisans qui lui parlent des marges bloquées... Dans les arrières salles de café où on boit du rouge, il explique sans se lasser "qu'il ne fera pas de promesse...". Et que son objectif consiste à apurer la situation commerciale de la France - sans faire baisser le revenu des Français..." Dans les dîners-débats, pour un public de cadres et de professions libérales, il dit la même chose entre la poire et le fromage. A peine s'il remplace l'expression "Travail de tous tes Français" par le sigle "P.N.B." ou "nos exportations" par "notre balance des paiements". Sur la 4e circonscription, M. R. Barre mène sa campagne d'un pas tranquille ne s'emporte, parfois, que contre le flash des photographes mitraillant à bout portant le visage de ses interlocuteurs. Ou pour dénoncer : "Ceux qui mentent aux Français, et qui le savent"... Mats qui est le candidat Raymond Barre ?... Sa biographie officielle, celle que délivrent les services de presse à la sécheresse d'un état civil : né le 12 avril 1924, à Saint-Denis de la Réunion. Marié. Deux enfants. Agrégé de droit, diplôme de l'institut des sciences politiques de Paris... Mais sa carrière semble avoir progressé avec la régularité d'une horloge suisse. Professeur de sciences économiques à la Faculté de droit de Caen en 1950, professeur à l'I.E.P. de Paris depuis 1961, directeur au service recherche sur l'action économique à la Fondation nationale des sciences politiques en 1956, directeur du cabinet de Jean-Marcel Jeanneney, ministre de l'Industrie et du Commerce en 1959, vice président de la Commission unique de la Communauté européenne (affaires économiques et financières) de 1962 à 1972... Jusqu'à ces deux décrets d'août 1976 où le président de la République le nommait Premier ministre, puis ministre de l'Economie et des Finances, concentrant ainsi dans ses mains deux portefeuilles écrasants. Pour les Lyonnais qui vont voter pour lui - et pour les autres - reste à connaitre l'homme. Source : "Le Lyon secret de M. Barre" / Propos recueillis par Michel Derenbourg in Le Journal Rhône-Alpes, 10 mars 1978, p.6-7.
historiqueLe 12 mars 1978, Raymond Barre était élu député de 4e circonscription du Rhône avec près de 56% des suffrages et au premier tour de scrutin en dépit de tous les soudages qui lui promettaient une situation de ballotage.
note à l'exemplairePhotographie issue des archives du Journal Rhône-Alpes.
note bibliographiqueDernière heure lyonnaise, 28 février 1978. - "Les deux ans d'un nouveau lyonnais nommé Raymond Barre" / Catherine Demangeat in Le Journal Rhône-Alpes, 13 mars 1980.

Retour