[Voyage de Pierre Mauroy dans la région Rhône-Alpes]

[Voyage de Pierre Mauroy dans la région Rhône-Alpes]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0901 FIGRPTP2461 14
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 18 x 24 cm (épr.)
historiquePoursuivant sa campagne pour l'emploi, le Premier ministre a fait étape dans la région Rhône-Alpes à laquelle il a assigné pour objectif d'être un des pôles mondiaux de l'ingénierie nucléaire. Mais l'objectif de ce court séjour, est bien l'emploi. [...] Arrivant de Grenoble à bord d'un hélicoptère, le Premier ministre s'est rendu directement dans la zone industrielle de Meyzieu, à l'entreprise Hospal-Sodip. Là, comme un peu plus tard à Villeurbanne, pas de réception protocolaire à la mairie avec signature du Livre d'Or. Les maires, Jean Poperen et Charles Hernu, ont voulu se démarquer de leur collègue lyonnais, Francisque Collomb, qui, lui, a accueilli Pierre Mauroy en grandes pompes au pied de l'escalier d'honneur de l'Hôtel de Ville de Lyon. Dans la plus pure tradition républicaine. Avec la bonhomie qui le caractérise, le Premier ministre est passé, avec aisance et simplicité, d'un auditoire à l'autre. D'un monde à l'autre. D'abord à Meyzieu, celui du travail en visitant une entreprise de matériel médical pour hémodialyse (rein artificiel) qui emploie 630 personnes dont 330 femmes. L'occasion, pour lui, d'insister sur les différents aspects de la politique gouvernementale en faveur des femmes, "principales victimes du chômage". [...] A Villeurbanne, changement de décor. Le Premier ministre est attendu, devant le C.E.S. Louis Jouvet, par un petit groupe de cégétistes frigorifiés. Ils appartiennent à l'entreprise... "Far" et refusent les licenciements. Dès sa descente de voiture, Pierre Mauroy va leur serrer la main et discuter quelques minutes avec eux. Mais c'est à l'intérieur de l'établissement que se déroule la seconde étape. Là, il vient à l'écoute du monde des jeunes. [...] Après le monde du travail et la jeunesse, la politique a repris ses droits. Moment attendu par les observateurs : la poignée de main entre le Premier ministre socialiste et le Premier magistrat de la ville de Lyon qui fit campagne aux côtés de Valéry Giscard d'Estaing. Un accueil à la fois sobre et cordial, Francisque Collomb ne s'en cache pas, il a un faible pour le maire de Lille... Question d'atomes crochus. Entre eux, la "tradition républicaine" établit le contact.
note à l'exemplairePhotographie issue des archives du Journal Rhône-Alpes.
note bibliographiqueLe Progrès de Lyon, Lyon Matin et le Journal Rhône-Alpes, 1er décembre 1981. - Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Mauroy (20-05-2017).

Retour