Lyon. - Pont Tilsitt

Lyon. - Pont Tilsitt
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / MDFRB04CPFR 000796
technique1 dessin (carte postale) : couleur ; 9 x 14 cm
descriptionInscription(s) sur l'image : "Imp. B. Arnaud, Lyon-Paris" et au verso : "P. M. - Lyon".
historiquePont Tilsitt : ancien pont de l'Archevêché, actuel pont Bonaparte, de la place Antonin Gourju à l'avenue Adolphe Max. Avenue de la Bibliothèque : actuelle avenue Adolphe Max, 1939
historiqueLa tour métallique, inspirée du troisième étage de la Tour Eiffel, demeure le point le plus élevé de Lyon culminant à 372 m. d'altitude et situé tout près de la Basilique Notre-Dame-de-Fourvière. Construite de 1892 à 1894, la municipalité a soutenu sa construction représentant un monument républicain et s'opposant à la basilique Notre-Dame-de-Fourvière. En 1914, à l'époque de l'Exposition universelle à Lyon se trouvait un restaurant et un ascenseur hydraulique pouvant emmener 22 personnes au sommet de l'observatoire. En 1963, elle est devenue une antenne relais de la Radiodiffusion Télévision Française. L'orthographe de Fourvières comporte un "s" jusqu'au 19e s. Réf. : Dictionnaire historique de Lyon p. 512"
historiqueLa cathédrale Saint-Jean porte le nom de "Primatiale des Gaules" depuis 1079, distinction accordée par le pape Grégoire VII en mémoire des martyrs et de la première église chrétienne de Gaule, fondée à Lyon par saint Pothin vers 160 après J.-C. Elle a connu les deux conciles, le couronnement du Pape Jean XXII en 1316, la messe en honneur du mariage royal entre Henri IV et Marie de Médicis en 1600.
note à l'exemplaireAncienne collection Maison du fleuve Rhône. Don de l'association Promofluvia.

Retour