Bellegarde - La perte du Rhône.

Bellegarde - La perte du Rhône.
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / MDFRB04CPFR 000132
technique1 impression photomécanique (carte postale) : noir et blanc ; 14 x 9 cm
descriptionInscription(s) sur l'image : "5086 Edit Hanss".
historiqueLes Pertes du Rhône sont une portion du Rhône qui se situaient près de Bellegarde-sur-Valserine, ville située au confluent de la Valserine et du Rhône. La nature des roches a donné au lit de ces cours d'eau une forme particulière, profonde de soixante mètres, dans laquelle le Rhône disparaissait pendant la saison sèche : ce site était appelé les « pertes du Rhône ». Elles ont été submergées depuis 1948 quand le barrage de Génissiat a été construit au sud de Bellegarde et que la Perte du Rhône a été transformée en un réservoir de vingt-trois kilomètres, de Génissiat à la frontière suisse. Le fleuve marque à cet endroit la limite entre l'Ain et la Haute-Savoie. Un phénomène similaire appelé « Pertes de la Valserine » existe toujours dans la même zone. L'eau s'enfonce dans le sol et il est encore possible de traverser la rivière sur une courte passerelle.
note à l'exemplaireInscription(s) manuscrite(s) datée(s) au verso : "22-8-1932". Ancienne collection Maison du fleuve Rhône. Don de l'association Promofluvia.

Retour