[Rallye du Registro International Alfa Romeo]

[Rallye du Registro International Alfa Romeo]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRPT0358B 02
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 15 x 20 cm (épr.)
historiqueEn préparant pour la première fois en commun, en 1986, le premier rallye du genre, le club Ferrari de France et le Registro International Alfa Romeo ne pouvaient prévoir plus bel hommage à Enzo Ferrari, disparu le 14 août 1988. Partis le 1er septembre 1988 d'Arese, une vingtaine de vieux bijoux roulants des années vingt, trente et quarante, tous griffés Alfa Romeo, ont fait halte à Lyon en fin de journée, le temps d'une concentration qui n'est pas passée inaperçue et d'un mini-raout incontournable. Soyons riches, mais amusons-nous : Stefano d'Amico, jeune président du Registro International Alfa Romeo et Didier Moreau, leader du très restreint club Ferrari, ont réuni leurs ouailles le temps de ce périple Arese - Lyon - Clermont - Aubusson. Fondé voila vingt-huit ans par le comte Lurani et les pilotes tête d'affiche Cortesi et Guidotti, le Registro réunit depuis les passionnés de la marque Alfa Romeo. Du côté du club Ferrari France, qui compte deux cents heureux élus dûment filtrés et parrainés, on partage deux qualités ici essentielles : posséder une Ferrari et aimer cette marque. Vocation annexe mais non facultative, "préserver l'esprit". L'étape finale de ce rallye sans véritable compétition a été conçue comme une évocation historique des "mille millia" de l'année 1964 et des plus belles courses. Sur le circuit privé du Mas du Clos, près d'Aubusson, cent soixante Ferrari récentes ou très anciennes, dont nombre de pièces de collection, paraderont aux côtés d'une cinquantaine d'Alfa Romeo de tous âges. Outre quatre-vingts équipages français, des concurrents venus spécialement de Suisse, d'Allemagne, d'Italie, de Belgique mais également des U.S.A et d'Australie, se joindront à cette fête de la voiture de luxe. Officiellement donné devant le Sofitel de Lyon vers 8h30, le véritable départ du rallye se déroulera sur le circuit historique des 7 chemins, à Brignais. Une étape-souvenir qui célébrera le grand prix d'Europe organisé à Brignais en 1924, qui avait vu la victoire du champion Campari. Pour les amateurs ou les nostalgiques rêveurs, voici l'occasion d'admirer la voiture de l'Allemand Caracciola, grand champion du genre dans les années 1930, ou encore l'Alfa Romeo modèle 1500, construite en 1925. Forcément majestueuses, carrosserie nickel, l'Alfa 2300 victorieuse aux "mille millia" de Rome en 1938, le modèle 1750 Grand Sport (construit entre 1929 et 1933), la 2600 Monza de 1934, sans oublier la très impressionnante carrosserie-obus de l'Alfa Romeo 2900 Lungo, fabriquée de 1937 à 1939. Venues de Milan, les plus belles Alfa-Rorneo de l'écurie Ferrari n'ont rien perdu de leur élégance ni de leur profil incisif. Source : "Les divas du Commandatore" / Pascaline Dussurget in Lyon Figaro, 2 septembre 1988, p.26.

Retour