[Installation de Marinus Boezem sur la façade du Palais...

[Installation de Marinus Boezem sur la façade du Palais Saint-Pierre]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0793 034 00117
technique1 photographie positive : diapositive couleur ; 24 x 36 mm
descriptionFaçade du musée des beaux-arts de Lyon vue depuis la rue Président Edouard-Herriot.
historiqueNon, la rue Président Edouard-Herriot ne s'est pas transformée en une rue typiquement florentine ! Pourtant, en observant la façade du musée Saint-Pierre d'art contemporain, tout porterait à le croire. De longs draps et des coussins savamment accrochés aux fenêtres... de quoi surprendre les badauds qui ne manquent pas de se poser des questions, en levant sur ce spectacle un regard étonné et médusé tout à la fois. Renseignements pris, ces draps ne sont pas le fruit d'une décoration hasardeuse. Il s'agit d'une exposition qui s'insère dans le cadre de ""Vice-Versa"", une série d'échanges culturels franco-hollandais organisée par le service néerlandais des arts plastiques et l'association française d'action artistique. A partir du 28 avril 1988, huit artistes néerlandais ont ainsi exposé dans les divers musées et centres d'art de la région Rhône-Alpes. L'exposition vient en réponse à une manifestation de même type qui avait présentée des artistes français en 1985. Le 26 avril, la façade de Saint-Pierre contemporain était donc livrée à l'installation de Marinus Boezem. Elle se poursuivra dans les jardins de la villa Gillet, sans doute même au-delà du temps d'exposition de ""Vice-Versa"". Par contre, une intervention du même artiste prévue à la basilique de Fourvière a dû être annulée pour de simples raisons techniques.
note bibliographiqueVice-Versa : de beaux draps"" in Lyon Figaro, 27 avril 1988, p.46. - ""Des draps qui en disent long"" in Le Progrès de Lyon, 30 avril 1988.

Retour