[Blasons des échevins de la Ville de Lyon, rue Juiverie]

[Blasons des échevins de la Ville de Lyon, rue Juiverie]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0740 FIGRP05916 004
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 24 x 36 mm
descriptionBlason d'Antoine de Pure, échevin de la Ville de Lyon (1634-1636) : d'or au chevron d'azur accompagné de trois trèfles de sinople au chef de gueules chargé d'un croissant d'argent entre deux annelets du même.
historiqueAntoine de Pures (1634-1636). - Seigneur de Balmont, Antoine de Pures appartient à une famille originaire du Berry établie à Lyon en 1587. Son fils, Michel, est connu comme homme de lettres, historien, poète et traducteur.
historiqueDepuis le 26 février 1993, les blasons des anciens échevins de Lyon ornent la rue Juiverie. Quarante d'entre eux, posés sur des potences en fer forgé, décorent désormais les façades des différents commerces d'artisanat et d'art. La mise en place de ces écussons a été rendue possible grâce au financement du Crédit Foncier de France. Dan Ohlmann du Palais de la Miniature, qui a réalisé ces blasons en résine Arcane, s'est inspiré des 90 modèles peints de l'Hôtel de Ville avant de les sculpter. Il s'est adjoint la collaboration du ferronnier d'art Joël Orgiazzi. Emile Azoulay, adjoint au maire et délégué au Commerce et à l'Artisanat a souhaité qu'à l'avenir, "chaque rue ait ses princes des métiers".
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 10 négatifs.
note bibliographique"La rue Juiverie redore son blason" / Bénédicte Georges in Le Progrès de Lyon, 26 février 1993. - "La rue anoblie" in Lyon Figaro, 27 février 1993, p.3. - Rue Juiverie : rue aux blasons, rue des artisans d'art / [réd. et coord. par Nadine Noyer-Ohlmann], 1995 [BM Lyon, B 064434].

Retour