[Delahaye du général de Lattre de Tassigny]

[Delahaye du général de Lattre de Tassigny]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0740 FIGRP00619 002
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 24 x 36 mm
descriptionVoiture de parade "Delahaye 1955" du général de Lattre de Tassigny conservée au musée de l'automobile Henri Malartre à Rochetaillée-sur-Saône, temporairement exposée à Lyon, sur la place des Terreaux, à l'occasion de l'exposition du centenaire de la naissance de Jean de Lattre de Tassigny (Lyon, Atrium de l'hôtel de ville, 22 septembre - 2 octobre 1990).
historiqueA l'occasion du centenaire de la naissance du maréchal de Lattre de Tassigny, Madame la maréchal était reçue à l'hôtel de ville par Michel Noir. Le 26 septembre 1989, elle inaugurait une exposition sur la vie du maréchal dont le destin est lié à l'Histoire de France. Destin qui, sous l'occupation, entraîna l'illustre homme dans les geôles de la prison de Montluc. Jusqu'au 2 octobre 1989, les passionnés d'Histoire vont pouvoir découvrir dans l'atrium de l'Hôtel de ville, une importante exposition de photographies inédites, provenant pour la plupart des archives personnelles de la maréchale. De l'album de famille aux photos légendaires, l'homme a traversé la Première et la Seconde Guerre mondiale, et enfin la guerre d'Indochine. La capitale de la Résistance ne pouvait pas manquer la commémoration du maréchal de Lattre. Depuis le secrétariat d'Etat des anciens combattants à Paris au Musée de l'automobile de Rochetaillée, les responsables se sont appliqués à réunir des pièces caractéristiques au Maréchal. Pour l'occasion, Henri Malartre raconte comment, en 1970, il a fait l'acquisition de la belle Delahaye 1955 ayant appartenu à Lattre de Tassigny : "Un jour, un visiteur se promène dans le musée, soutenant à mon ami Vincent, qu'il possède la voiture du maréchal. Quand je l'apprends, je lui demande de m'apporter une photo. J'étais sceptique. Le collectionneur la tenait d'un garagiste parisien... Je lui demande alors de m'apporter la preuve que cette voiture était fa vraie. Celle qui, en effet, avait conduit le maréchal dans ses déplacements en Indochine alors qu'il était gouverneur, puis en France. Le marché était le suivant : si le collectionneur réussissait à me donner cette preuve, je la lui payais le prix qu'il m'en demandait. Sinon, je le baissais considérablement. Quatre mois passent, et toujours pas de nouvelles. Alors, je suis allé au ministère de l'Armée, à Paris, et j'ai vérifié le numéro de la voiture. C'était le bon !". Voilà pourquoi la ville de Lyon a pu, à l'occasion du centenaire du maréchal, exposer sa voiture, la vraie. Stationnée à l'entrée de l'Hôtel de Ville, sa présence était le signe qu'il se passait quelque chose à l'intérieur [...]. Source : "Hôtel sept étoiles" / Catherine Guinard in Lyon Figaro, 27 septembre 1989, p.44.
historiqueLe 26 mai 1972, lors d'une cérémonie mondaine et champêtre, le Musée de l'automobile de Rochetaillée-sur-Saône présentait pour la première fois au public lyonnais deux de ses dernières acquisitions : la "Delahaye 1955" du général de Lattre de Tassigny et la "Packard 1955" ayant appartenu à Edith Piaf. Quelques jours plus tard, par une délibération du conseil municipal de Lyon, l'établissement devenait musée de la ville de Lyon (29 mai 1972).
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 12 négatifs. Tirage(s) sous la cote : FIGRPT0359A.
note bibliographiqueLe Progrès de Lyon et l'Echo liberté, 27 mai 1972. - "La vie du maréchal de Lattre de Tassigny à l'hôtel de ville" in Le Progrès de Lyon, 21 septembre 1989. - "Centenaire de la naissance du maréchal de Lattre de Tassigny" / Guy Pradel in Le Progrès de Lyon, 26 septembre 1989. - "Les cent ans du maréchal" in Lyon Matin, 27 septembre 1989. - "Vie et carrière du maréchal de Lattre de Tassigny" in Le Progrès de Lyon, 27 septembre 1989.

Retour