[Hommage à Henri Cochet au Tennis club de Lyon (T.C.L.)]

[Hommage à Henri Cochet au Tennis club de Lyon (T.C.L.)]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0916 FIGRPTP1181A 01
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 20 x 15 cm (épr.)
descriptionDe gauche à droite : Madame veuve Henri Cochet ; Jean Mollier (?), adjoint aux sports de Villeurbanne ; Francisque Collomb, maire de Lyon, et Philippe Chatrier, président de la Fédération française de Tennis. Inscription(s) sur l'image : "Ici, au Tennis Club de Lyon est né / le 14 décembre 1901 / Henri Cochet. / Sa carrière aux nombreuses et prestigieuses / victoires a été couronnée par : / - 4 titres de champion du monde de 1928 à / 1932 / - 6 victoires avec l'équipe de France en coupe / Davis de 1927 à 1933. / Il reste et restera toujours pour les membres / du T.C.L. l'exemple même d'un champion hors / du commun." (plaque commémorative).
historique"II restera l'exemple même d'un champion hors du commun", soulignait Philippe Chatrier, président de la Fédération française et internationale de tennis. "Lyon a donné au Sport un champion d'exception", poursuivait Francisque Collomb, le maire de Lyon. Ces propos laudateurs allaient vers un grand nom du sport français, disparu le 1er avril 1987 : Henri Cochet, un des fameux quatre Mousquetaires qui a fait vibrer la France tennistique dans les années 1920 et 1930. Renée Lacoste, Jean Borotra, Jacques Brugnon et Henri Cochet ont été élus en 1976 au Panthéon du tennis international. C'était la première fois que cette distinction, officialisée le 17 juillet à Newport dans le cadre des célébrations du Bicentenaire des Etats-Unis, était accordée à des joueurs européens. Plus modestement, le Tennis Club de Lyon honorait la mémoire de "son" champion lors d'une petite cérémonie de pose d'une plaque commémorative dans l'enceinte du T.C.L, à la mémoire d'Henri Cochet. Celui qui fut sans conteste l'un des plus grands noms que le tennis français ait connu, premier joueur mondial de 1928 à 1932, était né ici même, à l'emplacement de l'actuel numéro 2 du boulevard du 11 novembre 1918 à Villeurbanne. Nombreuses personnalités, des proches et des admirateurs du grand champion disparu, avaient tenu à honorer de leur présence cette commémoration parmi lesquelles : Philippe Chatrier, le président de la F.F.T. ; Francisque Collomb, maire de Lyon ; Jean Mollier, adjoint aux sports de Villeurbanne ; Jean Flachet, maire du 3e arrondissement de Lyon ; Jean Claude Collinot, président de la Ligue du Lyonnais ; Jean Berthelet, secrétaire général de la dite Ligue ; Gilles Prellé, président du T.C.L ; Noël Aymard, juge-arbitre ; Gille Moretton, organisateur du grand prix de Lyon, sans oublier bien sûr les enfants et petits-enfants de champion honoré.
historiqueQuelques mois plus tard, à la veille des internationaux de France de tennis, le Tennis club de Chaponost inaugurait à l'occasion de son dixième anniversaire, l'Espace Henri Cochet, constitué de quatre nouveaux courts et d'un club house. Au cours de cette journée, placée sous le signe du souvenir, une plaque commémorative était également dévoilée par Jacqueline Cochet.
note bibliographique"Henri Cochet le magicien des Mousquetaires n'est plus" in Lyon Matin, 3 avril 1987. - "Henri Cochet immortalisé au T.C.L." / P. Ch. in Lyon Matin, 5 mars 1988. - "Henri Cochet toujours là" / Luc Paganon in Le Progrès de Lyon, 7 mars 1988. - Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Chatrier (consulté le 31 août 2016). - Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Cochet (consulté le 31 août 2016).

Retour