[Cinéma Gaumont Tivoli]

[Cinéma Gaumont Tivoli]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0901 FIGRPTL0245 01
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 20 x 12,5 cm (épr.)
descriptionAdresse de prise de vue : Cinéma Gaumont Tivoli, 23 rue Childebert, Lyon 2e.
historiqueSecond et dernier fief Gaumont à Lyon, le Tivoli fermera définitivement ses portes fin juin 1986. Une série noire en vérité. En 1985, la firme Gaumont se retirait du Royal de la place Bellecour, abandonnant des lieux loués à prix d'or à la vraie nouvelle cuisine française : la restauration rapide. En l'occurrence les Pizza Del'Arte dont on attendrait presque avec impatience la première galette vu l'état de décrépitude de l'endroit et l'affichage sauvage qui envahit sa devanture. Après cette première blessure, nul n'imaginait que la Gaumont, propriétaire du complexe Tivoli et des bureaux attenants, puisse livrer sa dernière place forte. Pourtant la rumeur courait, se faisait insistante, jusqu'à devenir officielle : le Tivoli est en vente et parmi les acheteurs éventuels il n'en est pas un pour penser cinéma. Et pour cause. Dans un contexte général de crise caractérisé par une baisse de la fréquentation, le Tivoli s'est avéré déficitaire. La politique de petits pas, du fast food au grand écran, fait des ravages. Pour résister à la tendance et subsister en centre ville il faut être rue de la République et non à deux pas de cette rue. De cette géographie minimaliste, le Tivoli est parmi les premiers à subir les conséquences et certainement pas le dernier... Ajoutez à cela la draconienne politique Gaumont qui scie ses branches malades, confie sa distribution aux exploitants les mieux installés sans exclure une implantation plus stratégique mais lointaine et le tableau sera complet. En attendant, onze personnes sont en voie de reclassement ou de licenciement économique et disparaissent 1030 fauteuils qui avaient toute une histoire. Une histoire qui commença dans l'entre-deux-guerres, une histoire qui vit les beaux jours du Club Cinémonde, animé par Paul Bublex. Alors - c'était entre 1948 et 1960 -, chaque dimanche matin, le Tivoli recevait les plus grandes stars et, se souviennent les habitués, refusait du monde. En 1966, on rénovait la grande salle, en 1976 le Tivoli devenait "complexe" avec quatre films à l'affiche. Hélas, dans les années 1980, le chiffre 6 a cessé de lui porter bonheur : 1986 est l'année de la fermeture. Et c'est un peu de la mémoire lyonnaise qui fout le camp...
historiqueA l'affiche, le film "Out of Africa" de Sydney Pollack, sorti en salles en France le 26 mars 1986. Le Gaumont Tivoli ferme définitivement ses portes en juin 1986.
note bibliographique"Le dernier printemps : Gaumont se retire de l'exploitation lyonnaise" / Sophie Bloch in Le Journal Rhône-Alpes, 8 avril 1986. - "Fermeture du Gaumont-Tivoli" / F. Cohendy in Le Progrès de Lyon, 8 avril 1986. - "Le noir sur quatre écrans..." / C.R.D. in Lyon Matin, 8 avril 1986. - "Rachat du Gaumont-Tivoli" in Le Progrès de Lyon, 6 juin 1986. - Les cinémas de Lyon : 1895-1995, exposition organisée par les Archives municipales de Lyon, Palais Saint-Jean, 1er juin-31 juillet 1995 [BM Lyon, 6900 X7 CIN].

Retour