[Destruction de l'usine Rhodia Vaise]

[Destruction de l'usine Rhodia Vaise]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0759 FIGRPT0427 06
technique1 photographie positive : tirage noir et blanc ; 15 x 20 cm (épr.)
historiqueLa Rhodia part en fumée. Une partie du patrimoine industriel s'effondre. Le 13 novembre 1986, à 12h45, sur le site Rhône-Poulenc Textile à Vaise, le bâtiment de stockage de la Rhodia faisait à son tour les frais de la restructuration et de la modernisation. Les établissements Ifrate Gallois et la société Somafer menaient les opérations dans le cadre des travaux de la ZAC Michel-Berthet (zone d'aménagement concerté), mettant ainsi fin à soixante ans d'activités industrielles. Neuf kilogrammes d'explosifs ont suffi pour mener à bien la démolition du bâtiment. Le terrain de la Rhodia sera tout à fait nettoyé au 15 avril 1987. Ce qui suppose une quinzaine de démolitions sur le site, deux par mois. Autre problème d'importance : l'acheminement des gravats. La SNCF s'en charge, jusqu'à la société Perrier, à Corbas. Bâtir-détruire : pour la deuxième fois en un siècle, le terrain de la Rhodia est nettoyé par le vide. En 1924 déjà, ce n'était qu'un champ, une vaste friche où la Rhodia s'installe en 1927.
note bibliographique"Site Rhodia : neuf kilos d'explosifs !" / C.R. in Lyon Matin, 14 novembre 1986, p.8. - "Rhodia-gravats" in Lyon Figaro, 14 novembre 1986, p. 44.

Retour