[Bernard Marche, secrétaire général du CNI]

[Bernard Marche, secrétaire général du CNI]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0768 FIGRP00410A 001
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 36 x 24 mm
historiqueLe CNI du Rhône - Centre national des indépendants et paysans - traverse une crise qui s'est traduite par la suspension de la commission exécutive nationale d'une partie des dirigeants du centre départemental (NDLR : Michel Richelmy et Pierre Jarrosson) et par des résultats très décevants aux dernières élections municipales. Jean Antoine Giansily n'y va pas par quatre chemins pour expliquer que l'heure était venue de faire le ménage dans la fédération du Rhône. Qu'il s'agit de mettre en conformité les statuts départementaux avec les statuts nationaux et d'élire un nouveau comité directeur et un nouveau bureau. Que le CNI n'est pas le mouvement de l'exclusion, mais celui du rassemblement et que la fédération du Rhône va être remise sur rails dans le cadre d'une rénovation sans conflit de générations. Une opération qui ne se fera pas sans grincements de dents puisque, hormis les deux suspendus, Yves Bruyas vient d'annoncer qu'il se considère comme ne faisant plus partie du CNI. Cette restructuration qui a placé Me Yves Berger à la présidence et Me Bernard Marche au secrétariat général est, en fait, le dernier épisode de la guéguerre qui a opposé les responsables locaux du CNI à la direction nationale pendant la campagne des municipales. Yves Bruyas, conseiller-général, était candidat sur la liste de Francisque Collomb alors que Yvon Briant soutenait Michel Noir. Elle met aussi en selle Bernard Marche, jusque là engagé dans le mouvement associatif, mais plutôt réservé par rapport aux structures politiques, dans l'orbite desquelles on le rencontrait néanmoins. Aujourd'hui, et après avoir apporté directement à Paris quelque cent-vingts nouvelles adhésions, il devient le véritable patron du CNI. A charge pour lui de faire la preuve de ses capacités. Source : "Le CNI change de visage" / Propos recueillis par Jeanine Paloulian in Lyon Figaro, 24 juin 1989, p.6.
note à l'exemplaireTirage(s) sous la cote : FIGRPTP2384.
note bibliographiqueCe reportage photographique contient 29 négatifs.

Retour