[Bernard Lataste, ingénieur]

[Bernard Lataste, ingénieur]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0758 FIGRP00435 001
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 36 x 24 mm
historique"Je pense être l'homme qui a fait le plus de feu sur la terre, Chez moi, j'ai trois lances de pompier qui datent de 1902. Elles m'ont été offertes par celui que je considère comme mon maître, Félicien Michotte". D'emblée, Bernard Lataste transmet sa feuille de route. Et sa mission : allumer des feux pour apprendre à mieux les éteindre. Cet ingénieur villeurbannais, officier de réserve de l'aviation, est un stratège en matière d'extinction d'incendies. Depuis toujours et conformément à la tradition familiale, il déploie une artillerie "lourde mais pacifique" contre les phénomènes incendiaires et par voie de conséquence contre toutes formes de combustion. Dans le passé, il a remporté une première guerre du feu en créant un "char d'assaut" un peu particulier baptisé le Tufeu. Soit, un extincteur contenant un gaz dont la présence dans l'air empêche la combustion. Ce procédé adopté par l'Aéronavale, bien que dénigré par l'Armée de l'air, a gagné plus d'une bataille. Notamment sur les porte-avions et dans toutes les bases à terre. Après une trêve de quelques années, Bernard Lataste a repris les hostilités. Et a adapté sa "tactique victorieuse" aux incendies de forêts, "ces véritables armées d'invasion". Il vient tout juste de concevoir un "obus d'eau". Bref, un canon d'eau pulvérisée à longue distance et susceptible d'éteindre en quarante-cinq secondes un incendie de cinquante à quatre-vingts mètres de front avec quatre cents litres d'eau. Les chiffres restent cependant approximatifs puisque le modèle a été testé sur sa portée et non sur sa capacité à éteindre le feu. Source : "Le soldat du feu" / Muriel Pernin in Lyon Figaro, 8 août 1989, p.20.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 32 négatifs.
note bibliographique"Feu ! contre le feu !" / Nathalie Petitjean in Lyon Figaro, 4 octobre 1986.

Retour