[Georges Bacconnier devant l'Eldorado]

[Georges Bacconnier devant l'Eldorado]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP03459 001
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 6 x 6 cm
descriptionAdresse : L'Eldorado, 35 cours Gambetta, Lyon 3e. Vue prise depuis le cours Gambetta.
historiqueLe Théâtre de l'Eldorado est un ancien théâtre de Lyon édifié en 1894 sur les terrains d'une brasserie du cours Gambetta. C'est d'abord un music-hall, puis la salle est transformée en cinéma. En 1977, le metteur en scène Bruno Boëglin s'y installe avec sa troupe jusqu'en 1986. En 1982, le bâtiment est inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Une dérogation du ministre de la culture remet en cause la loi de protection du bâtiment. Le théâtre est démoli en 1993 et radié des Monuments historiques en 2010.
historiqueGeorges Bacconnier a été l'un des artisans du classement de l'ex-music hall du cours Gambetta, a compté parmi ses défenseurs, a conduit, à l'époque où Bruno Boëglin l'occupait, de multiples travaux de mise en conformité de la salle aux normes minimales de sécurité. On l'a même vu présenter, dans les années quatre-vingt, un projet de restauration de l'Eldorado qu'il chiffrait alors à trois millions de francs environ. En février 1991, Georges Bacconnier pourrait bien passer dans l'autre camp et faire partie de ceux qui oeuvreront pour la destruction finale du monument historique du troisième arrondissement. Architecte du théâtre Tête-d'Or, scénographe et concepteur de la Maison de la danse première-mouture ou du "Volume variable" de Saint-Fons, ayant à son actif quatre-vingt-dix salles de spectacles réparties sur toute la France, l'architecte lyonnais, spécialiste de la construction ou de la réfection de théâtres, travaille sur un nouveau projet : celui d'une salle qui accueillerait le théâtre Tête-d'Or, à l'emplacement même de feu l'Eldorado. Source : "Personne n'en a rien à faire de l'Eldorado" in Lyon Figaro, 22 février 1991, p.32.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 111 négatifs.
note bibliographiquePhotographie reproduite in Lyon Figaro, 22 février 1991, p.31. - "Portrait : Georges Bacconnier-Berjot, homme de théâtre" in Lyon Figaro, 10 mars 1987, p.10.

Retour