Cité Philippe-de-Lasalle à la Croix-Rousse

Cité Philippe-de-Lasalle à la Croix-Rousse
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0910 001 00107
technique1 photographie numérique : couleur
descriptionVue prise depuis la rue Hénon, au niveau du débouché de la rue Claude Dangon, en direction du Sud-Ouest et des immeubles H.B.M. de la rue Camille Pernon.
historiqueC'est à l'initiative de l'Office central de la construction et de l'habitation créé en 1919 par le maire de Lyon Edouard Herriot, dont l'objet consistait à réfléchir sur des méthodes de construction et de décoration de l'habitat, que fut lancée l'idée de réaliser une cité ouvrière à Lyon. Dès le 20 juillet 1920, le conseil d'administration de l'Office municipal d'habitations à bon marché (H.B.M.) prenait à son compte ce projet, grandiose pour l'époque. En pleine crise du logement, la Cité Phillippe-de-Lasalle, première réalisation de l'Office municipal de la Ville de Lyon, devait permettre d'améliorer les conditions de vie des classes populaires et s'accompagnait d'un vaste projet d'urbanisme comportant un groupe scolaire, une place publique et de nouvelles voies se raccordant au réseau viaire existant. La Cité Philippe-de-Lasalle comptait dès son origine deux types d'habitat, comprenant un grand ensemble de cinq immeubles collectifs de trois à quatre étages et de trois allées chacun ainsi que vingt-cinq pavillons offrant une centaine d'appartements. Les habitations à bon marché furent édifiées à l'extrémité Est de la rue Hénon, sur un terrain anciennement connu sous la dénomination de "Clos Sainte-Elisabeth" car issu des confiscations exécutées en application des lois auprès des congrégations religieuses. Une parcelle de ce terrain représentant environ 5,5 hectares et circonscrit par les rues Hénon, Philippe-de-Lasalle et Camille-Pernon, fut cédée gratuitement à l'office par la ville de Lyon afin d'y édifier les maisons d'habitations, sous l'expresse condition que les logements ne soient loués qu'à des familles de plus de trois enfants âgés de moins de seize ans. Les travaux se réalisèrent par tranches et l'on commença par la construction des pavillons dans la partie centrale de la parcelle. Parallèlement, l'office lança le 24 mars 1923 la construction des immeubles collectifs sur le pourtour de la parcelle dont les travaux furent adjugés à la société coopérative L'Avenir (F. et V. Clermont, architectes). A la fin de l'année 1929, les 285 logements de la Cité Philippe-de-Lasalle était terminé et loué. De cet ensemble, il ne subsiste aujourd'hui que les cinq immeubles collectifs. Quant aux pavillons individuels, ils ont tous été démolis dans les années 1960 pour laisser place à des immeubles de grande hauteur.
note à l'exemplaireNom original du fichier : IMG.
note bibliographique1920-1964. Plaquette éditée à l'occasion de l'inauguration du nouveau siège de l'Office municipal d'H.L.M. de la ville de Lyon / Lyon, Office municipal d'H.L.M., [1964], 142 p. (non conservé). - Le logement populaire et social en Lyonnais, 1848-2000 / Christian Legrand, 2000, 486 p. (BM Lyon, 6900 E1.4 LEG). - Le Salut Public, 19 juin et 6 août 1920. - Lyon Républicain, 1er décembre 1921.

Retour