[Carlo Rubbia, directeur du CERN]

[Carlo Rubbia, directeur du CERN]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP00183B 002
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 24 x 36 mm
descriptionLe Cern (Laboratoire européen pour la physique des particules) est un acronyme qui provient à l'origine du Conseil européen pour la recherche nucléaire.
historiqueAlors que les flonflons de la fête nationale résonnaient un peu partout en France, c'est un bal un peu particulier qui s'est ouvert le 14 juillet 1989, sous la frontière franco-suisse : celui des particules. Les premiers positrons du Laboratoire européen pour la physique des particules (LEP) ont, en effet, commencé leur ronde à l'intérieur de l'immense tunnel de vingt-sept kilomètres de circonférence, enfoui à quelques dizaines de mètres sous terre. Dans les prochaines semaines, ce faisceau devrait être rejoint par son exact pendant : un faisceau d'électrons qui tournera en sens inverse. De la collision des deux (prévue début août 1989) dépend l'avancée de toute la connaissance de la physique des particules. Carlo Rubbia, directeur du CERN (Conseil européen pour la recherche nucléaire, promoteur du projet LEP), est le premier à en sourire. Comment voulez-vous expliquer avec sérieux que quatorze nations viennent d'investir près de cinq milliards de francs, pour le seul plaisir de regarder deux petites particules se rentrer dedans à une vitesse proche de celle de la lumière ? Pourtant, de cette rencontre brutale, le millier de scientifiques qui va se relayer sur le site, durant les dix prochaines années, attend une foule d'informations, Qui aideront peut-être, alors, à mieux comprendre, non seulement ce qui s'est passé au moment du Big Bang originel, mais aussi les lois qui régissent l'univers. Source : "Les particules ouvrent le bal" / Marie-France Reymond in Lyon Figaro, 17 juillet 1989, p.2.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 14 négatifs.
note bibliographiqueWikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlo_Rubbia (consulté le 09-02-2015).

Retour