[Place Jules-Grandclément à Villeurbanne]

[Place Jules-Grandclément à Villeurbanne]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0758 FIGRP00288 004
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 24 x 36 mm
historiqueDans le cadre de la restructuration du plan de circulation de la place Grandclément et de ses abords, la municipalité de Villeurbanne avait choisi d'instaurer, en 1988, le sens unique pour la rue Léon-Blum. Avec des arguments précis : "L'amélioration de la fluidité du trafic, du passage des autobus, et de la sécurité des piétons". Les automobilistes venant de l'Est lyonnais devaient alors emprunter le boulevard Eugène-Réguillon, également en sens unique, pour rallier le centre de la commune. Cette "expérience" n'avait pas fait l'unanimité des riverains et des commerçants de la rue Léon-Blum. Ils s'étaient même largement opposés au projet. Et avaient manifesté leur mécontentement en plein conseil municipal. Avec dans le panier de leurs revendications une diminution de la clientèle et par voie de conséquence une baisse des ventes [...]. Déjà éprouvés par la brusque disparition des arbres de la place, les habitants du quartier Grandclément étaient, à l'époque, réellement en conflit avec leur maire. A quelque temps des élections municipales de mars 1989, Charles Hernu a donc décidé de rétablir le double sens sur cette artère du quartier sud de Villeurbanne. A la grande satisfaction de la population. Cette mesure prise en février, est devenue effective début juillet. Depuis le début de l'été, la rue Léon-Blum fonctionne donc comme par le passé. Source : "Du simple au double" / Bertrand Blin et Muriel Pernin in Lyon Figaro, 8 août 1989, p.5.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 25 négatifs.

Retour