[Ecrivain public à Saint-Georges]

[Ecrivain public à Saint-Georges]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP00129 003
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 36 x 24 mm
descriptionAdresse de prise de vue : Ecrivain public, 54 rue Saint-Georges, Lyon 5e.
historiqueC'est un des plus vieux métiers du monde. Il avait pratiquement disparu avec le développement de l'enseignement. Il renaît à l'heure du satellite et de l'ordinateur. Ecrivain public, une profession à réinventer. "Plumitifs" et spécialistes de l'écriture se sont retrouvés les 3 et 4 juin 1989, à Lyon, dans une ambiance bon enfant, lors du dixième congrès de l'Académie des écrivains publics de France (AEPF). L'AEPF, fondée en 1980 à Nancy, ne comptait qu'une quinzaine de membres à ses débuts. En 1989, ils sont plus de cent mais une soixantaine d'entre eux seulement sont en activité. Les membres de cette association sont regroupés territorialement en plusieurs régions dont chacune est animée sur place par un délégué régional. L'AEPF a pour mission première de rassembler et de défendre ses adhérents, de conseiller les nouveaux arrivés, de promouvoir la profession d'écrivain public. Mais elle vise également à la création d'un centre de formation spécifique qui n'existe pas. Reconquérir ses lettres de noblesse, c'était en quelque sorte la philosophie de la profession à l'occasion de ce congrès lyonnais. Source : "Plumes publiques" / Agathe Carré in Lyon Figaro, 6 juin 1989, p.48.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 24 négatifs.

Retour