[Fusion entre l'ASUL et l'EMS Bron : conférence de presse]

[Fusion entre l'ASUL et l'EMS Bron : conférence de presse]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP00096 004
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 24 x 36 mm
historiqueIl en va des orateurs comme des athlètes. Certains sont des sprinteurs tel Robert Vanel, le nouveau président de l'ASUL, d'autres sont à l'image de Jean-Marie Simonin, président de l'EMS Bron, des coureurs de fond. En fait, seul Jean-Jack Queyranne, le maire de Bron, a trouvé la bonne distance pour expliquer ce que sa ville apporte dans la corbeille de mariage des deux clubs qui ont décidé de fusionner. "La municipalité prête ses installations, augmente sa subventions de soixante-dix mille à cent soixante-dix mille francs, et espère participer a l'organisation d'un meeting de dimension internationale l'année prochaine". Les dirigeants des deux clubs en question tiennent le même discours. Celui de la complémentarité entre l'ASUL qui possède les athlètes et l'EMS Bron qui dispose des installations. L'ensemble, l'ASU-Bron devrait, en alliant ces deux potentiels, se situer à la onzième place des clubs français, En fait, c'est contrainte et forcée que l'ASUL a dû se résoudre à cette solution. Des difficultés financières et l'absence d'une aide municipale ne lui ont pas laissé le choix. Source : "Nouvelle étape pour l'ASU Bron" / Jean-Michel Roustand in Lyon Figaro, 1er juin 1989, p.41.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 28 négatifs.

Retour