[Metting de Laurent Fabius à Lyon]

[Metting de Laurent Fabius à Lyon]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP00095 014
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 36 x 24 mm
historiqueAvec la santé comme thème central à la visite lyonnaise de Laurent Fabius, Jean-Louis Touraine devait forcément se retrouver au centre de cette journée de campagne. Professeur de médecine renommé, candidat symbole de l'ouverture pour les municipales, il figure sur la liste européenne de Laurent Fabius, même s'il n'occupe qu'une place de "pousseur", la soixante-treizième. De santé, il a donc été largement question dans la première partie de la visite puisqu'elle s'est déroulée dans le service P de l'hôpital Edouard-Herriot, celui du professeur Touraine. Aux côtés de Laurent Fabius, Léon Schwartzenberg, en cinquième position sur la liste, était bien évidemment de la partie. Tout comme une brochette d'élus locaux, fabiusiens - ou non. Après les enfants "bulles", les transplantés ont amené la discussion à l'Europe : "Nous soignons beaucoup de malades italiens et les questions de langues et d'accueil des familles se posent" a confie le professeur Touraine. Dans la soirée, à partir de vingt heures, le chapiteau monté sur le quai Achille-Lignon pour accueillir le meeting de Laurent Fabius a ouvert ses portes. Avec quelque deux mille supporters, le spectacle a commencé avec Serge Moati, réalisateur de télévision. Et pour "chauffer la salle", c'est avec l'affaire Touvier qu'il a attaqué : "Lyon, honte de Touvier et aussi Lyon, capitale de la Résistance". Source : "Fabius ouvre la piste des étoiles" / Catherine Lagrange in Lyon Figaro, 1er juin 1989, p.2.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 99 négatifs.

Retour