[Le Thêta Plus de Serge Chagnoleau]

[Le Thêta Plus de Serge Chagnoleau]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP00083 001
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 24 x 36 mm
historiqueIl y avait la forme physique. Il y a maintenant la forme psychique. La gym du cerveau. Il suffit d'avoir le 220 volts chez soi. Et le "Thêta plus". Un engin à sept mille francs qui vous mettra les deux hémisphères bien synchrones. Ce nouvel appareil arrive sur le marché français grâce à un jeune yuppie lyonnais, Serge Chagnoleau. Un cas intéressant celui-là. Après deux ans passés au Maroc dans un cabinet d'architecture, il se lance dans la télématique. C'est même le père d'un centre serveur, classé au cinquième rang national. Et, en 1989, cet ancien officier, père de deux enfants, décide de se lancer dans le cerveau. Ou plus exactement dans le concept du "brain building". Une formule évidemment inspiré du "body" et qui vient des Etats-Unis. Plus de cent vingt brain-centers s'y sont ouverts ces deux dernières années. Et c'est à San Franciscso que Chagnoleau a fait cette découverte. Dans un centre "stressless". Source : "Lunettes noires pour vie en rose" / Pierre Perret in Lyon Figaro, 1er juin 1989, p.8.
historiqueFondateur et Président de Brain Building, une société de développement de logiciels et d'activités télématiques, Serge Chagnoleau s'est intéressé à la gestion du stress informatique, ce qui l'a aidé à prendre conscience des problèmes plus vastes de défense de l'environnement dans le cadre de toute activité professionnelle. Il s'est par la suite consacré, à travers l'association Handi Terre qu'il préside, au développement de programmes liés à l'écologie pour l'insertion sociale des handicapés. Il est en outre co-producteur du jeu de société Toxic, du logiciel Yearth de sensibilisation à l'environnement ainsi que l'auteur de "L'écologie au bureau" (1992).
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 28 négatifs.
note bibliographique"Un synthétiseur d'ondes cérébrales pour muscler le cerveau" in Le Progrès de Lyon, 18 juillet 1989. - Le Tout Lyon, 13-15 mars 1990, p.8.

Retour