[Commune de Modane (Savoie)]

[Commune de Modane (Savoie)]
droitsCreative Commons - Paternité. Pas d'utilisation commerciale. Pas de modification.
localisationBibliothèque municipale de Lyon / P0741 FIGRP00077 028
technique1 photographie négative : noir et blanc ; 24 x 36 mm
historiqueVille-symbole de la suppression physique des frontières en 1993, Modane ne veut pas devenir une zone sinistrée de Rhône-Alpes, région prospère. Et pourtant, des emplois, assurés à la population du canton, disparaîtront, quoiqu'il arrive. Déjà considéré comme le "dossier" le plus grave du département de la Savoie, la reconversion du site frontalier de Modane semble rester sans écho au plan national... et même européen. A quelques jours de la visite de François Mitterrand à Saint-Jean-de-Maurienne, les Modanais, toutes couleurs confondues, annoncent qu'ils ne se laisseront pas manger sans contrepartie à une sauce encore inconnue. Il est vrai qu'aucun ministre n'a fait le déplacement jusque là, à part Bernard Bosson, alors qu'il avait en charge les Affaires européennes du gouvernement Chirac. Elus et habitants sont donc bien décidés à faire savoir leur inquiétude. Une grande manifestation "Maurienne morte" est prévue à la rentrée si d'ici là, rien n'est expliqué. L'amertume générale ne manque pas d'arguments. Et tout d'abord la croissance du trafic routier entre la France et l'Italie, le rythme toujours soutenu des échanges ferroviaires, la capacité touristique... Des groupes de réflexion se sont mis en place pour étudier l'avenir. La Région, pour sa part, entend soutenir les initiatives et la création d'entreprises nouvelles à Modane et les communes alentour. En Rhône-Alpes, pas question en tout cas d'accepter de faire de ce canton, naturellement tourné vers l'international, un no man's land, faute de travail. Source : "L'angoisse de Modane au moment de l'Europe" / Christian Dybich in Lyon Figaro, 29 mai 1989, p.21-25.
note à l'exemplaireCe reportage photographique contient 121 négatifs.

Retour